05/03/2013 – UENO / ASAKUSA

05/03/2013 – UENO / ASAKUSA

5 mars 2013 0 Par Beckuto Vongola

ON SE LÈVE TRÈS TÔT…

… c’est le début, c’est l’excitation du voyage, ça ne va pas durer je pense. 1er déjeuner à l’hôtel, on a un beau choix devant nous : petits croissants, pain aux amendes, jus d’orange… viandes, salades ; il y en a pour tous les goûts en fait. Je reste aux croissants et jus d’orange, Ryo*, lui, il attaque direct à la viande !


– DIRECTION UENO

Et son très beau parc, qui contient d’ailleurs un Zoo (fermé le matin). J’ai pu voir l’endroit où les cerisiers fleuriront, ça va être grandiose !

Il y a des petits Temples par-ci par-là, c’est très calme, très apaisant. Le matin on ne croise quasiment que des businessmen et des businesswomen et quelques écoliers… je me demande vraiment à quel moment ils commencent, vu qu’on en voit TOUTE la journée dans les rues et surtout dans le métro (en train de roupiller pour la plupart).


– DIRECTION ASAKUSA

Ryo trouve du Wi-Fi près d’un kombini 7 Eleven.

YOUHOU !!! –

Bien sûr il est tout heureux étant donné qu’on n’a pas de connexion dans la chambre, ça lui permet d’envoyer des nouvelles à ses proches.

On continue la marche et arrive à l’entrée d’un petit temple… non visitable…

ON MARCHE ! MARCHE ! MARCHE ! MARCHE ! ENCORE ET ENCORE ! En direction de la TOKYO SKYTREE. Elle paraît tellement proche et lointaine à la fois.


SUR LE CHEMIN ON TOMBE SUR LE GRAND TEMPLE ROUGE D’ASAKUSA (LE SENSÔJI).

Avant d’y entrer il faut s’enfumer, une sorte de rituel de purification… les actes religieux et moi on n’est pas très amis, mais bon… Ryo insiste, alors pour la vidéo je me prête au jeu. Je respecte, mais n’y voit aucune interprétation derrière cet acte. Et comme en plus, je ne suis pas superstitieux pour un sou, que va-t-on faire par la suite ? Tirer les baguettes qui amènent soit de la chance soit du malheur pardi ! Bah oui, c’est logique, faut pousser la blague au maximum. Et bien sûr, je tombe sur le MALHEUR !

“Problèmes familiaux en hiver, du mal sera fait à quelqu’un de votre entourage, célibat qui va continuer encore longtemps etc…”

Pour conjurer le sort il faut attacher le papier sur une petite grille. C’EST FAIT ! Non mais oh ! Voilà qu’à des milliers de kilomètres de chez moi on souhaite du mal à mes proches, je vais t’exploser cette baguette c’est tout ce qu’elle mérite. Non bien sûr que non, on est au pays du zen, alors on reste zen, même si je l’ai dans le zen cette baguette, elle n’ira pas dans mon zen car je reste zen tout de même.

AU TOUR DE RYO DE PRENDRE SA BAGUETTE…

… enfin de tirer la baguette, enfin de sortir le bout de bois qui contient un nombre en japonais dans la boîte ; on est dans un lieux public quand même, soyons respectueux. Le nombre correspond donc au bout de papier sur lequel sera prédit son “avenir proche” et il tombe aussi sur le MALHEUR ! Non mais quelqu’un nous en veut, ce n’est pas possible autrement, on le sait bien qu’on a rarement de la chance, mais de là à nous le rappeler le 1er jour d’un magnifique road-trip, y’a des limites quand même Mme Superstition (ou Mr Stevie Wonder pour la blague). Il lit juste le début du message et comprend vite que c’est la merde pour lui, alors HOP il attache le papier sur la grille et dans le trululu Mme Superstition !

DEVANT LE TEMPLE SENSÔJI IL Y A UNE TRÈS LONGUE RUE MARCHANDE…

… le commerce et la culture ne sont jamais très loin. 1er cadeau acheté (un petit magnet représentant le lampion principal du temple), et avec Ryo on s’achète l’objet délire qu’on avait promis d’acheter : le bandeau samouraï !

On continue de suivre la Tokyo Skytree ; on aperçoit de l’autre côté de la rive du fleuve Sumida la flamme sur le bâtiment principale de la brasserie Asahi, appelé aussi la “grande crotte de chien” par les Japonais eux-mêmes. Oui étant donné qu’elle est couchée, ça ressemble plus à une crotte qu’à une flamme. Le pauvre chien qui avait le feu au cul…


ENFIN ARRIVÉ À LA TOKYO SKYTREE

… elle est IMMENSE !!! 2è tour la plus grande au monde, derrière celle de Dubaï et 2 fois plus grande que notre minus Tour Eiffel !

Pour monter jusqu’en haut il y a une putain de file d’attente, elle fait quasi tout le rez-de-chaussée et va même jusque dehors, donc NON ! On n’ira pas, on préfère aller voir les boutiques… notre objectif est de trouver le JUMP SHOP, le magasin que tous fans de mangas a envie de visiter, mais on ne le trouve pas sur les 3/4 étages qu’on visite. On ressort donc de la tour à la recherche d’une agence de tourisme qu’on avait aperçu auparavant.

Le Monsieur au guichet a été très sympathique avec nous, il nous a même donné des documents sur Tôkyô en Français ! Le service parfait jusqu’au bout. On lui demande un plan de la tour, il nous montre où se trouvent les boutiques qui nous intéressent, en clair, il nous aide vraiment beaucoup. Arigatô Monsieur !

ON RETOURNE DANS LA TOUR…

… trouve le Jump Shop et je m’achète directement le tome 20 de Reborn, avec cette couverture ô combien grandiose, ma préférée tous mangas confondus.

On décide d’aller manger au McDo (c’est dans la tour), Ryo a mal au ventre et moi c’est aux pieds…


– DIRECTION AKIHABARA

Le quartier des Geeks. Des boutiques de mangas, de CD/DVD, de jeux vidéos partout, des salles de jeux en veux-tu en voilà ; on ne s’attarde pas trop pour le moment, on y reviendra.


Retour à l’hôtel, Ryo sort son bandeau de samouraï et je fais de même :

– WAAAAAAYYYAAAAAAAHH !!!!! –


Bon par contre on fait les foufous, mais quand je regarde pourquoi j’ai soudainement eu mal aux pieds, je ne rigole plus… 2 grosses ampoules aux pieds ! Voilà des petites choses qui vont bien m’emmerder durant cette 1ère semaine, je le sens bien çà…



(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée e tutti quanti).