10/03/2013 – IKEBUKURO / TOKYO TOWER

10/03/2013 – IKEBUKURO / TOKYO TOWER

10 mars 2013 0 Par Beckuto Vongola

– DIRECTION IKEBUKURO

On visite quelques petits Temples et se dirige vers un centre commercial que Ryo* voulait me montrer (Sunshine City). C’est vrai que c’est beau et grand surtout, mais ce n’est pas non plus la folie. On décide d’assister à un spectacle lumineux sur le “Trou noir” donné quelques étages plus haut ; un peu de culture ne fait jamais de mal. Problème évident, il est entièrement en Japonais donc très dur pour nous à comprendre. Autant je me débrouille très bien en Anglais, autant en Japonais, à part la base de la politesse…

On s’installe dans une salle ronde, sur des fauteuils très confortables qui pivotent en arrière pour mieux apercevoir les lumières projetaient au plafond. Le spectacle est assez saisissant et nul doute que tout doit bien être expliqué…

En sortant, on retrouve un autre Book-Off, décidément cette chaine de magasin va devenir notre amie. Comme à mon habitude je me dirige vers le rayon CD d’occas’, rayon qui n’intéresse pas vraiment Ryo, mais comme un vrai ami, il fait quand même l’effort de m’accompagner, quant à moi, je fais en sorte d’aller aussi vite que je peux pour ne pas trop lui faire perdre son temps. Je m’achète 2 CD de Nine Inch Nails, 2 des Chemicals Brothers et 1 d’At The Drive In, le premier groupe du génie qu’est Omar Rodriguez-Lopez. Oui, j’adore ce mec, c’est mon Frank Zappa à moi.


AU-DEHORS LE CIEL S’EST ASSOMBRI.

Après des journées de soleil, il fallait bien nous rappeler à quelle période de l’année on était. On marche en direction de la Tokyo Tower, elle vaut vraiment le coup d’œil. Encore une tour plus grande et plus belle que notre Eiffel nationale. HA ! Le panorama offert est merveilleux et je n’ose imaginer comment se serait si le soleil était au rendez-vous. Sur un toit on peut même apercevoir un terrain de foot, vous vous imaginez en train de faire une partie aussi haut ? Il ne faut surtout pas avoir le malheur de faire tomber la balle en bas…


Vu la journée en demi-teinte que l’on vient de passer, on décide de rentrer à l’hôtel assez tôt.

On fait nos machines avant le départ demain pour Kyoto. Ryo part dans le 7eleven d’en face pour aller parler sur Skype avec ses parents et MC* (il y a une meilleure connexion là-bas), quant à moi je me retrouve tout seul dans la chambre, face à ce carnet, en me demandant ce qu’il va bien pouvoir se passer de plus passionnant ces prochains jours.



(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée e tutti quanti).