21/03/2013 – RETOUR TOKYO

21/03/2013 – RETOUR TOKYO

21 mars 2013 0 Par Beckuto Vongola

Réveil 9H30, encore et toujours du sport à la TV, du foot avec un match du Japon assez ennuyant. On rend nos cartes d’accès des chambres à l’accueil et direction la gare pour le retour vers Tokyo. On décide, malgré l’heure, de manger maintenant car pas moins de 5H de trajet non-stop nous attendent.

C’EST LONG 5H DANS UN TRAIN QUAND MÊME…

… alors on s’occupe comme on peut ; Ryo* joue à la PS Vita, tandis que je sors mon baladeur CD pour arrêter d’entendre les ronflements de mon voisin de droite. J’écoute successivement Omar Rodriguez-Lopez, Prince, Frank Zappa, le Brian Jonestown Massacre, Nine Inch Nails et 1995. Une fois que Ryo décide de piquer un somme, j’emprunte sa PS Vita pour quelques parties de FIFA. Après quelques heures et tout juste au moment où Ryo se réveille, on aperçoit à travers la fenêtre et derrière une masse de nuages le fameux Mont Fuji et ses 3776 mètres d’altitude ; un pur hasard que Ryo puisse sortir de son sommeil à cet instant précis et qu’on décide d’ouvrir le store pour regarder à l’extérieur et tomber sur le Mont Fuji ! Un cadeau inattendu pour notre road-trip.


17H10 ARRIVÉ À TOKYO…

… maintenant la routine du métro peut recommencer. Direction Suidôbashi pour retrouver le même hôtel où nous étions la première semaine. Enregistrement, réservation puis on ressort direction Shibuya. La nuit ce quartier est encore plus rempli, le carrefour est beaucoup plus impressionnant, c’est animé. Je ne trouve pas le disquaire que je cherchais, mais j’en ai vu un autre bien connu : Tower Records. Beaucoup de nouveautés sont en rayon – ils diffusent le nouvel album The Next Day du grand David Bowie – ainsi que de nombreux CD assez rares ; le problème reste les prix assez cher.

Après de longues minutes de recherche et de prises de décisions “Je le prends ? Je ne le prends pas ? Bon allez je le prends !”, j’achète les nouveaux albums d’Atoms For Peace Amok, de How To Destroy Angels Welcome Oblivion et de Black Rebel Motorcycle Club Specter At The Feast – groupe que j’irais voir en concert 2 jours après mon retour du Japon. Je trouve aussi le CD Sound City la soundtrack du documentaire signé Dave Grohl sur le fameux studio d’enregistrement, le second album d’At The Drive In in/Casino/Out et un disque d’Omar Rodriguez-Lopez que l’on ne peut trouver QUE au Japon Se Dice Bisonte, No Buffalo avec le CD Bonus enregistré avec Damo Suzuki Please Heat This Eventually ; que de bonnes trouvailles.


ON RESSORT ET SE DIRIGE VERS UNE BOUTIQUE DE MANGAS / FIGURINES…

… que l’on avait repéré lors de notre première semaine, je me prends les tomes 06 et 24 de Reborn, ainsi que les tomes 26 et 27 de Vagabond – tomes où Miyamoto Musashi se déchaine comme un diable, véritable prouesse graphique de la part de Takehiko Inoue. Ryo s’enflamme littéralement et prend une dizaine de figurines magnifiques, un Artbook de Blue Exorcist et 2 tomes de Magi… et encore c’est bien parce que le magasin ferme à 20H, sinon il aurait continué ses achats ! On se fait bien plaisir ce soir.

On va manger au Burger King, retire chacun 20 000 yens et retour à l’hôtel pour faire nos machines de linges (environ 1H30). Ryo admire ses figurines et ses mangas, de mon côté je fais de même pour mes CD et mes mangas. Une fois nos machines fini, on fait un bordel pas possible en séchant nos vêtements encore un peu mouillés (désolé les voisins), notre technique ? Le sèche-cheveux ! Même pas besoin de repasser en plus.


Sinon en sortant de notre chambre avant d’aller chercher notre linge, on a vu un vieux pervers qui se trouvait à notre étage, à l’autre bout du couloir ; ce vieux a dû bien se faire plaisir ce soir, trois prostitués sont sortis de sa chambre en même temps !

Vive le chaud lapin !



(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée e tutti quanti).