23/03/2013 – NIKKÔ

23/03/2013 – NIKKÔ

23 mars 2013 0 Par Beckuto Vongola

Réveil à 9H, on prends notre petit-déjeuner à 9h30 (le week-end c’est servi jusque 10H) ; petit match de foot à la TV : Bayern Munich vs Bayern Leverkusen ; entre-temps je vérifie que tous les CD achetés jusque-là fonctionnent bien – Ryo* discute avec sa famille – tout est bon ; je me rase à la Jack White époque Get Behind Me Satan et on peut commencer notre journée.


– DIRECTION NIKKÔ

Une ville à 140km au nord de Tokyo, entourée de montagnes donc on doit s’attendre à avoir un peu plus froid qu’ici. On doit d’abord prendre le Shinkansen à Ueno – toujours gratuit grâce au JR Pass encore valable jusqu’à la fin de cette semaine -, mais il faut attendre 45 minutes alors on va se balader un petit moment. On fonce vers un Book-Off, je m’achète le tome 14 de Beck – celui avec le fameux concert à Seattle -, le tome 41 de Reborn et le tome 33 de One Piece, mon tome préféré, celui que je peux lire encore et encore et avoir autant de fou rire que la première fois – une grande réussite ce passage avec le “Davy Back Fight” et la coupe Afro de Luffy ! Le trajet en Shinkansen dure 45 minutes, ensuite on doit prendre un autre train pour 1H de trajet avant d’arriver à Nikkô.

Comme prévu il fait plus froid dans cette ville, pas au point de frissonner, mais on apprécie tout de même nos vestes. Au loin on peut apercevoir le mont Nantai et ses presque 2500m d’altitude. La journée va se résumer à la visite de plusieurs Temples / Sanctuaires, de différentes tailles, plus ou moins impressionnants. Le premier est le sanctuaire Futarasan-jinja avec son fameux pont sacré Shinkyô… où l’on peut se rendre si l’on dépense quelques yens… non mais on veut bien payer pour de grands Temples, mais là pour se tenir sur un pont ??? Faut pas déconner non plus ; sacré ou non, on préfère le regarder de loin c’est tout aussi bien. La plupart des Temples que l’on visite sont ornés d’une couleur orange qui tire vers le rouge, c’est assez unique et dommage que le soleil ne soit pas là pour illuminer tout çà. Quelques toitures en or sont visibles ici et là, les anciens savaient comment faire pour en mettre plein les yeux aux seigneurs rivaux apparemment.


LE SANCTUAIRE SHINTÔ TÔSHÔ-GÛ EST SÛREMENT LE PLUS INTÉRESSANT À VOIR DE LA VILLE.

Une œuvre d’art à chaque recoin, les tortues de pierres au sol, les gravures sur les murs, notamment les singes de la sagesse et leur maxime – “Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire” ; une maîtrise flagrante de l’art architecturale.


Avant de repartir en fin d’après-midi, on doit encore attendre 45 minutes avant d’avoir un train. On prend des places “non réservés” donc on ne se retrouve pas ensemble. Le gars à côté de moi a la très bonne idée de se mettre totalement à l’aise sur son siège et enlève donc ses chaussures… bonjour l’odeur du mec qui a marché toute la journée ! Sympa le trajet…


Une fois revenu à Tokyo on se rend dans l’immense magasin d’articles électroniques & Co, mais on ne s’achète rien ; retour à l’hôtel donc. On se met à regarder sur l’iPad de Ryo une toute nouvelle série diffusée sur la chaine américaine History : Vikings. Une série prometteuse à suivre de très près !



(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée e tutti quanti).