24/03/2013 – NAKANO / HARAJUKU

24/03/2013 – NAKANO / HARAJUKU

24 mars 2013 0 Par Beckuto Vongola

Et encore un match du Japon à la TV, ils semblent vouloir diffuser tous les matchs de qualification pour le mondial 2014. On parle avec Aki* sur Skype (le 3è de notre bande, qui n’a pas pu venir avec nous, il n’a pas fini ses études!), comme d’habitude ça part très vite en couille – 3 champions de grimaces ensemble ne font jamais des exploits.


– DIRECTION NAKANO

Autant le dire tout de suite, le gros attrait de ce quartier de Tokyo est sa grande allée commerciale avec énormément de boutiques d’occasions… Résultat des courses ? Ryo* se fait grandement plaisir avec les figurines – va-t-il réussir à toutes les caser dans sa valise ? Tel sera le mystère de la fin de notre road-trip -, pour ma part ce sera une figurine One Piece (Luffy essayant de mentir), une de Beck incluse avec le tome 26 (Koyuki et la guitare Lucille) et ô grande surprise… pour le Fratello*… DEUX FIGURINES DE KISS !!! Trouver çà au Japon, je ne l’aurais jamais cru ; le Fratello va être aux anges quand je lui offrirais ces figurines de son groupe préféré ! On mange au McDo puis on va passer l’aprèm’ à Akihabara.

On visite plusieurs boutiques, mais Ryo n’achète rien en figurines… par contre je trouve pas mal de CD : Join Together des WHO, The Marshall Matters LP, Encore, Relapse et Recovery d’Eminem, Mule Variations de Tom Waits, The Eraser de Thom Yorke et pour le Fratello Kiss My Ass de KISS, Art Of Life de X-Japan, Mr Big, Lean Into It et Mr Big Live de Mr Big évidemment.


– DIRECTION HARAJUKU

On est Dimanche alors on espère voir des rassemblements de Cosplayers, ces fans de la culture Geek qui s’habillent comme leurs héros virtuels, mais pas de bol, aujourd’hui on aperçoit quasiment personne. On se balade donc dans l’immense parc où de nombreux artistes se donnent rendez-vous pour des mini-spectacles de rues. Les plus connus sont les Rockers tout droit sortis des 50’s qui s’amusent à se défier entre gangs ; pas de bagarres à l’horizon, juste de la danse… merde, j’ai Grease devant mes yeux ! D’un côté les Strangers (en jeans bleus) et de l’autre les Levels (en jeans noirs) ; on a la chance d’assister gratuitement à la démonstration des Strangers ; ça rock ladies & gentlemen !!!

Plus loin des peintres mettent leurs talents sur toile, s’attelant à représenter un petit garçon qui a accepté d’être le modèle pour un petit moment ou tout simplement en composant une œuvre picturale en suivant les rythmes techno d’une radio portative accrochée à la taille. On peut voir aussi des jeunes faire des figures avec des frisbee, mais là c’est tout de suite moins impressionnant. Si vous êtes artistes et que vous êtes au Japon, le parc d’Harajuku est l’endroit où il faut se rendre !


Pour la soirée, retour dans le quartier d’Ueno, il semble y avoir un petit attroupement devant la gare, de belles voitures, des gars en costard avec oreillettes… une star est peut-être présente… on n’a vu personne. On se rend dans une librairie, Ryo achète plusieurs mangas pour Aki – je lui en prends un aussi – puis retour à l’hôtel. J’ai un peu mal au ventre alors je n’accompagne pas Ryo qui sort trouver un restaurant pour le diner, je reste dans la chambre à regarder LOST à la TV – heureusement on a une chaine américaine, je supporte de moins en moins le braillement des animateurs et animatrices Japonais(es).



(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée e tutti quanti).