31/03/2013 – BILAN JAPON 2013

31/03/2013 – BILAN JAPON 2013

31 mars 2013 0 Par Beckuto Vongola

Un très bon mois vient de passer avec Ryo*, mon ami, mon second frère que je n’ai jamais eu ; un mois de rêve à l’autre bout du monde, un road-trip pour continuer à forger cette magnifique amitié. Merci d’avoir proposé ce voyage ! Il y a eu des moments où j’ai douté, n’étant pas sûr de moi, mais qui n’a pas de doute ? C’est notre condition d’être humain qui est faite ainsi, rempli de doutes, toujours, jamais sûr de rien. L’amitié se construit au jour le jour, jamais acquise, c’est à nous de l’entretenir. Ce mois m’a bien prouvé une chose, je sais que l’on peut et que l’on pourra toujours compter l’un sur l’autre.


Ce mois m’a aussi permis de m’émanciper un peu plus, de me prouver à moi-même que je pouvais me débrouiller par mes propres moyens, que je pouvais organiser ma vie comme je le souhaitais ; j’ai pu goûter à la Liberté de pouvoir faire ce que je désirais au jour le jour, ne plus avoir à se soucier des détails du quotidien. J’avais un budget au départ, j’ai su le gérer ; bien sûr ce n’était que pour un instant donné, je ne pouvais pas non plus rester plus longtemps sinon j’aurais dû commencer à trouver un moyen de gagner ma vie – même si un mois de plus en changeant de villes ne m’aurait pas du tout déplu ! -, mais j’ai su gérer ma vie. Peut-être qu’il est trop tôt pour le dire, mais je pense que j’ai franchi une nouvelle étape, j’ai gravi une autre marche vers l’âge adulte – je suis un jeune adulte. Je vais bientôt avoir des responsabilités, notamment me trouver un boulot et perdre une certaine Liberté, mais toujours je penserais à ce road-trip, à la Liberté révélatrice et délivrante de la route ; j’ai vécu un bout de ce qui me fait rêver dans les récits de Jack Kerouac, j’ai vécu un pur moment de bonheur, j’ai tout simplement vécu l’un des meilleurs moments de ma jeune vie en partant au soleil levant, avec Ryo, mon ami vagabond.



Maintenant, il est temps de raconter et de ressasser les souvenirs, de montrer les photos et vidéos et de revoir la famille. De ton côté Ryo, tu vas sûrement créer un couple durable et qui sait, un jour former une famille avec MC* ; tandis que je dois enfin me lancer dans la vie active. Peut-être qu’un jour on repartira ensemble sur la route, dans un autre pays, à la découverte d’autres personnes tout aussi géniales que le vieux de Kyoto, tout aussi étranges que le jeune “Sumimaseeeen”, tout aussi perdues que la jeune fille d’Hiroshima, tout aussi dingues que les cuistots ninjas, tout aussi dangereuses que le chien de la décharge, tout aussi humaines que les personnes que l’on a croisé 28 jours durant. La route ne demande qu’une chose, d’être parcourue, à nous de décider si on lui offre nos pas ou non.


Les dernières lettres de ce carnet apparaissent et inscrivent les mots :

FIN DU VOYAGE



(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée e tutti quanti).