KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD – QUARTERS!

KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD – QUARTERS!

20 juin 2015 0 Par Beckuto Vongola

Chronique également publiée sur le Webzine XSilence.net


Quarters! 4 compositions à la durée égale, pour 40 minutes et 40 secondes d’une musique relaxante, parfaite pour un road-trip dans les terres arides de leur Australie natale. Le tout emballé dans une pochette 4 faces, encore et toujours signé Jason Galea avec 4 peintures différentes qui se fondent l’une dans l’autre. Je pense que vous avez bien compris que le titre de l’album a été mûrement réfléchi.

POUR CE SIXIÈME LP…

… les prolifiques King Gizzard & The Lizard Wizard ont décidé de calmer leur folie collective et contagieuse et de puiser dans ce qu’ils ont de plus doux au fond d’eux. Si vous avez apprécié les “Slow Jam” sur le précédent disque, vous allez être aux anges !

LE DIAMANT SE POSE SUR LE VINYLE ET LES PREMIÈRES NOTES DE GUITARES DE “THE RIVER” SE FONT ENTENDRE…

… Les deux batteries et la basse se font légères tandis que la voix de Stu Mackenzie arrive tendrement pour nous apaiser. Cette musique sent bon le soleil, qu’il soit matinal ou vespéral, elle donne envie de se détendre, de s’allonger ou de partir dans une virée dans la nature à la recherche de cette douce rivière – comme le groupe dans leur clip. Le chiffre à l’honneur étant le 4, il est tout naturel que les longues compositions de cet opus soient pour la plupart découpées en 4 parties.

La 2è partie du titre rappelle les meilleures heures du Santana d’origine, celui de Woodstock et du début des 70’s ; celui qui était fun et originale, rempli de rythmes entraînants, de percussions dansantes et d’un véritable sentiment de joie émanant d’une musique positive. Le groupe surprend de nouveau et rajoute une énième corde à leur arc – une inspiration sans limite. La suite du morceau est un échange entre les 2 premières parties avec ici et là des ajouts pour garder l’attention.


LA SECONDE PISTE “INFINITE RISE”

… commence par une montée et fini par une descente puis une remontée de sons synthétiques de Shepard, qui ne sont là que pour illustrer le nom de la chanson ainsi que pour permettre d’arriver aux 10 minutes 10 secondes inscrits dans le cahier des charges de Quarters!. À part si vous êtes friand de ce genre de sons, vous allez passer ces moments lors de vos prochaines écoutes et cela n’enlève rien du tout à la qualité du titre.

L’aspect “paresseux, mais pas trop” mis en place est très efficace, malgré un rythme qui s’emballe un peu plus souvent, cela reste très posé dans son ensemble. Quelques effets se logent dans nos oreilles pour illustrer les propos de Stu (un bébé qui pleure, une caisse enregistreuse, un cheval qui hennit, un rire diabolique, des singes excités etc.), ce qui permet de donner une autre ampleur au titre. Les quelques notes de Sitar sont bien sûr toujours les bienvenues et commençaient un peu à me manquer dans leur musique.


PETIT BROUHAHA RAPIDE ET C’EST PARTI POUR “GOD IS IN THE RHYTHM”

… qui avait été réduit à une version de moins de 4 minutes pour pouvoir présenter la galette avec un single. Bien évidemment la version longue et originale a plus de sens. On pourrait qualifier ce morceau de “ballade Psyché aux accents 50’s” ; peut-être que des étudiants Australiens roucouleront dessus lors de leurs bals de fin d’année, qui sait ?! Tout n’est pas calme non plus, les deux batteurs s’offrent de bons roulements de temps en temps, c’est juste modéré – voilà le mot d’ordre de l’album : “modéré”. Le groupe dévoile donc un côté romantique qui était alors inconnu depuis ce jour ; ces petites têtes de doux dingues ont un cœur, que c’est beau la jeunesse !


ON FINIT AVEC “LONELY STEEL SHEET FLYER”

… qui rappelle le plus leur côté Psychédélique si bien mis en avant sur Float Along ~ Fill Your Lungs. Fermez les yeux et imaginez-vous au bord de l’océan Pacifique – sur le sable ou au bord d’une falaise qu’importe – avec devant vous une magnifique pleine lune ; cette image peut paraître culcul, mais c’est un sentiment tellement simple et agréable qu’il n’y a rien d’autre à dire là-dessus. Je laisse la parole à Jim Morrison :

“Let’s Swim Out Tonight, Love

It’s Our Turn To Try

Parked Beside The Ocean

On Our Moonlight Drive”

The Doors “Moonlight Drive”

QUARTERS! EST UN DISQUE QUI FAIT DU BIEN, QUI REPOSE, MAIS QUI N’ENDORT JAMAIS.

Comme à leur habitude les gars surprennent, ils vont dans une direction nouvelle en exploitant un côté entr’aperçu il y a seulement quelques mois en arrière. “Ne jamais faire 2 fois le même album” doit être écrit en grand sur les murs de leur studio. Qu’ils continuent à suivre cette voie, leur puits d’inspiration semble infini. Un groupe original, passionné et qui se renouvelle sans cesse, voilà ce dont la Musique a besoin !

17,5 / 20

INFOS :

Label : Flightless Records (AUS) / Castle Face Records (USA) / Heavenly Recordings (EU)

Sortie : 01 Mai 2015

Sites Officiels : KG & TLW // Flightless // Castle Face // Heavenly

TRACKLIST :

  1. The River
  2. Infinite Rise
  3. God Is In The Rhythm
  4. Lonely Steel Sheet Flyer