SEMAINE 11 – “REPOS FORCÉ” / “LA JOURNÉE DE JAY”

SEMAINE 11 – “REPOS FORCÉ” / “LA JOURNÉE DE JAY”

16 mars 2020 6 Par Beckuto Vongola

– 09/03/2020 –

Début de la semaine de “repos forcé” !


DIRECTION AKIHABARA :

Le temps est passable aujourd’hui, il fait bon, parfois chaud, gris avec le soleil qui se montre à intervalles irréguliers.

Je retourne à Nisshin Camera, leur stock est, comme toujours, renouvelé, puis dans la grande librairie où Melvin* avait enfin trouvé ses light novels, 8 étages bien remplis, je comprends qu’il ait réussi à trouver son bonheur ici, il y a vraiment de tout ! Et niveau mangas, j’ai vu l’édition deluxe de “20th Century Boys” qui m’intéresse ! Je me laisserais bien tenter, mais ils sont assez lourds quand même.

Petit passage Yodobashi Camera pour me prendre un petit sac photo ; j’en ai un peu marre de mon sac à dos quand je sors sans une envie particulière de faire des achats et juste vouloir faire de la photo, là je serais plus léger (et je n’emmerderais personne dans les rayons des boutiques / dans le métro). 20€, très utile, je peux mettre 3 appareils dans la poche principale – parfait !

Un autre petit passage à Figure, il a changé la disposition de ses rayons, les prix restent intéressants.

Hey ho les filles dans les rues qui veulent nous attirer dans les Maid Cafés, je n’en peux plus de vos voix stridentes… VOS GUEULES BORDEL !!!

Je vais au Book-Off, je vois un Japonais qui lit BECK, bien mec, t’es un bon toi ; il prend 3 tomes avec lui, TOI ! MAIS TOI T’ES VRAIMENT UN BONHOMME ! JE SUIS FIER DE TOI INCONNU DU BOOK-OFF !!!

Lemon inc. visité également, moins de choix qu’à celui de Shinjuku, moins intéressant pour le coup.


17H, RETOUR À LA CASE DÉPART.

Je flemmarde sur l’ordi, Jay* et Melvin demandent pour demain – je suis chargé de l’organisation car, je cite Jay, Beckuto, il sait bien organiser les choses” ; il veut retourner dans des boutiques de CD et Livres, bon et bien BOOK-OFF et Disk Union à Shinjuku, tout simplement !



– 10/03/2020 –

PLUIE DE MEEEEEERDE !!!

Qu’est-ce que je t’ai déjà dit ? On ne veut pas de toi ici ! Allez, ouste ! Hier il faisait 17°c avec un beau soleil et aujourd’hui t’as décidé de tout gâcher ?! C’est “la journée de Jay” ne lui fait pas çà bordel !

On va dire que le Japon pleure son départ…


10H30 SHINJUKU, SORTIE OUEST…

… (on dirait le début d’un film noir, haha), Jay arrive le premier, moi le deuxième et Melvin le troisième, mais à la sortie du dessus, donc comme des cons, pendant cinq bonnes minutes, on se cherche, alors qu’on était juste à deux étages différents – putain de station gigantesque !

Premier arrêt : BOOK-OFF sur 3 étages.

Dans le rayon à 100 yen je trouve le tome 12 de RiN – manga d’Harold Sakuishi (BECK) – je le prends… de toute façon il met 107 ans à sortir en France (non merci Delcourt / Tonkam).

Jay prend un tome de To Love Ru pour un pote et une tablette graphique pour même pas 20€ !!! J’ai toujours rêvé d’en avoir une et voir ces prix me tente énormément !

Une Américaine, grande blonde à lunettes et cheveux fins, vient nous accoster parce qu’elle n’arrive pas à trouver un manga et voit que l’on se débrouille plutôt bien pour trouver ce qu’il nous faut, Jay lui dit qu’elle doit s’adresser à moi, je regarde sur son portable qu’elle me passe gentiment, elle cherche le premier tome de The Promised Neverland, je cherche dans la partie “Jump Comics” et je ne trouve rien… arf, désolé Mademoiselle ! Mais après dix bonnes minutes, ça a fait tilt dans ma petite tête ! BOOK-OFF de Shinjuku = plus gros hit shônen mis à l’entrée à côté des caisses ! MAIS BIEN SÛR !! J’y vais et en effet, il y a bien The Promised Neverland ! Je prends le tome 1 et je l’amène à la Demoiselle qui est toute heureuse – SAINT BECKUTO a encore agi !


ON VA MANGER…

… à “EGGSLUT” pour moi (oui… c’est vraiment le nom du fast-food) et “Lobster’s Hall” pour eux, mais on peut être ensemble, c’est un petit food hall. Cheese burger avec un œuf au plat, bah putain c’est bon ! Plus cher que Carl’s Jr par contre (1500 yens)…


La pluie est fine, mais toujours là, on va à Harajuku pour que Jay puisse faire les boutiques de fringues ; c’est “la journée de Jay”.

ON N’EST PAS DU TOUT BOUSCULÉ DANS LA TAKESHITA DORI !

Tokyo change vraiment en ce moment à cause de cette merde de virus, la Takeshita Dori pas pleine du tout, du jamais vu pour ma part !

Bon, Jay… en fait, il est pire qu’une gonzesse ! On a fait le tour des boutiques environ de 12H30 à 18H !!! Et il en a acheté des fringues ! Les prix sont abusés quand même, Popo* nous l’avait dit l’année dernière. Jeans, jogging, veste, T-Shirt, il essaye, il fouille, papa paie alors il profite ! Melvin s’est juste pris un sweat, quant à moi, je n’ai rien pris du tout, les prix m’ont très vite refroidi ! De 200€ à… mettez le prix que vous voulez, vous aurez sûrement raison. Je suis bien avec mes fringues achetés à C&A pour moins de 20€, haha !

Et cette putain de pluie qui tombe de plus en plus forte, bordel… on est littéralement trempés, mais c’est “la journée de Jay” !

Dernière boutique visitée en fin de journée, marque Chinoise, les vendeuses nous offrent à chacun un verre d’eau, mais ELLES RESTENT DERRIÈRE NOUS TOUT LE TEMPS !!! Je déteste çà, mais on est dans une boutique Chinoise, il fallait s’y attendre. Une des vendeuses nous demande d’où on vient, on répond, elle dit que notre Japonais est très bon – tu parles, elle veut juste nous passer la pommade pour qu’on achète… Jay achète en tout cas !


SHOPPING FINI…

… on va à l’appartement de Jay pour qu’il puisse déposer tous ses achats – on dirait une version masculine de Pretty Woman, héhéhé ! Petit appartement, mais il devait être bien là-dedans, il a tout ce qu’il faut dans un quartier plutôt calme. On va manger au KFC ; la dernière fois que j’avais testé ici au Japon, c’était à Nara en 2013 avec Ryo* et c’était DÉGUEULASSE !! Ce coup-ci, ça passe mieux, mais c’est loin d’être mon fast-food préféré.

20H, on se sépare, fin de “la journée de Jay”, mais on devrait se revoir demain soir.


Retour à Futabachô, toujours sous la pluie ; il est temps de se changer, de sécher, de flemmarder et de s’endormir rapidement après une longue et bonne journée, malgré l’omniprésence de cette salope de pluie.



– 11/03/2020 –

DIRECTION SHINJUKU :

Visite de Map Camera, de Lemon inc., mais rien d’intéressant aujourd’hui !

HMV au 6è étage du centre commercial ALTA, si je pouvais me prendre plein de vinyles, je me serais bien lâché – les occas’ sont à un très bon prix ! Par contre, pas grand-chose en CD, mais y’a des K7, haha !

Je repars sans rien, aujourd’hui n’est pas une journée achat. Ah, la pluie revient un peu… bon ben je décide de rentrer.


UN PEU DE RÉVISIONS À LA SHAREHOUSE…

… et j’installe les dernières photos sur mon ordinateur portable ; Jay aimerait avoir celles que j’ai fait hier, je lui envoie le tout.

Messages sur Line, pour la soirée on retourne à Shibuya, dans le premier Izakaya qu’on avait fait.


En attendant les potes, à la statue d’Hachiko, j’aperçois un gars qui aborde plusieurs filles… le retour du “SUMIIIMAAASEEEEEN !!!”. Le pire c’est qu’il a réussi, il repart avec une fille à son bras !

1ère méthode
2è méthode

Les gars sont là, on va à l’Izakaya.

COURTEMANCHE IS BACK !”

Sa tête me fait toujours autant délirer, son accent prononcé aussi. Moins bondé que la dernière fois, forcément on est Mercredi, mais c’est toujours un régal !

J’ai pris les mêmes choses que la dernière fois + une brochette de poulet en plus (de l’aile si je me souviens bien) ; Melvin et Jay, comme d’habitude, se font plaisirs et commande pas mal de petits plats.

Encore une très bonne soirée. 23H, il est temps de se quitter, peut être à un de ces jours Jay – si jamais je fais, ce que je rêve de faire, un Road-Trip aux USA, j’espère qu’on pourra se recroiser ! Dernière photo, derniers mots, PEACE !



– 12/03/2020 –

Levé à 10H30, petit-déjeuner brioches confitures… plus de confitures désormais, plus de Nutella non plus, il va falloir acheter quelque chose pour tartiner mes brioches, haha !


JE VAIS FAIRE QUELQUES PETITES COURSES…

… au 100 yen shop du quartier (le Lawson 100) ; je trouve ce qui semble être des paquets de pâtes avec de la sauce (carbonara, champignons, bolognaise, napolitaine…), c’est cool, ça peut me faire économiser !

Je rentre, range les courses et test la “crème chocolat à tartiner”… normal, ce n’est pas de la Nutella, mais ce n’est pas mauvais pour autant.


Je fais du Japonais, puis plus tard, je continue à regarder la saison 2 de “White Gold”, il y a l’acteur qui joue Richard dans le premier film “Inbetweeners” !! Et il est toujours aussi con et “spécial”, bordel, je ne m’attendais pas à voir sa gueule dans la série !

Dédicace au FRATELLO !!!


– 13/03/2020 –

De nouveau levé à 10H30.

11H30 : DIRECTION EBISU

… sous un soleil et une température agréable – veste de printemps de sortie, avec patch Infest The Rats’ Nest de King Gizzard & The Lizard Wizard à l’arrière, let’s gooo !!!

30 bonnes minutes de métro. Arrivé à Ebisu, direction Osawa Camera pour y déposer deux pellicules photo, une en couleur et une en noir & blanc ; pour la première on me dit de repasser vers 15H et ça sera bon, pour la deuxième ce sera dans une semaine – et le vendeur (“le jeune”, il parle Anglais, “l’ancien” pas vraiment) me donne déjà les prix pour le développement et l’impression, comme çà il n’y a pas de surprise ! Les tarifs sont moins chers qu’à Yodobashi Camera et en même temps je soutiens une boutique indépendante – c’est bon pour mon porte-monnaie et ma conscience. À tout à l’heure alors !


DIRECTION SHIBUYA :

Marche de 15 minutes à peine ; je longe principalement la voie de train, j’emprunte des petites rues – on me remarque un peu moins avec ma veste noire, c’est mieux pour les photos ! Je n’ai jamais fait ce chemin à pied, il est très paisible – si on omet les différentes zones de travaux, plus on se rapproche de Shibuya !

Bon, je me dois de parler de la jeune fille qui nettoie la statue d’Hachiko devant la gare de Shibuya… je n’ai pas bien vu autour d’elle s’il y avait quelqu’un avec une caméra ou un appareil photo parce que j’espère que c’était un shooting et non son vrai métier… elle était en T-Shirt moulant, soutif sûrement rembourré et pas de short… une simple culotte rouge qui laissait une totale liberté aux côtés de ses fesses et leur cellulite… non vraiment, J’ESPÈRE que c’était un shooting et non pas son métier ; si c’est elle qui doit nettoyer la statue et toujours dans cette tenue, ce serait une énième preuve que ce pays a vraiment un problème avec la sexualisation des jeunes filles…


JE ME RENDS AU SANCTUAIRE TOWER RECORDS

… toujours pas de Jonathan Wilson, mais en rayon est déjà disposé le troisième et nouvel album de LUCIFER, alors qu’il est censé sortir la semaine prochaine – vous y comprenez quelque chose vous ? Vous y voyez de la logique ?

Étage des livres, je prends le recueil des “journaux” / carnets de notes de Jack Kerouac (encore et toujours lui), en Anglais.

Je traîne un peu dans le quartier, puis je me lance dans le chemin inverse pour retourner à Ebisu.


À OSAWA CAMERA

… mes photos couleurs sont prêtes, 1610 yens (13,40€), ce qui est bien moins cher que les +2000 yens de Yodobashi Camera ; à voir le résultat en rentrant ! Et ils m’ont offert un petit albums-photos vierge pour y mettre les miennes, c’est franchement sympa !!!


SHAREHOUSE :

Je goûte et je réponds aux gentils commentaires du Fratello* sur les articles précédents.

Anciènnement Jeff (des Simpsons)* qui m’envoie un message sur LINE en me demandant si j’étais l’ami Brésilien de Paulo… euuuuh NO ! Moi c’est BECKUTINHO, la nouvelle sensation du football Brésilien qui va ramener le Joga Bonito et gagner les 6, 7 et 8è Coupe du Monde !

BECKUTINHO ! Retenez ce nom Mesdames et Messieurs !!!

ou pas !

Je fais un peu de Japonais – quand même, on est là pour çà, hein ?!

Blabla avec la Madre*, sa meilleure amie / sœur de cœur au grand cœur veut une belle photo des Cerisiers en fleur, HEY HO HEY HO HEY HO !! Ça va pas de me mettre la pression comme çà, une fois ! Bon, ben, j’ai une mission à réaliser, normalement la floraison devrait commencer la semaine prochaine, il va falloir assurer Beckuto !

Dîner carbonara… et des chips – oui, bon, je fais le gros sac, je suis en “repos forcé” hein ! J’ai le droit, non mais !


SOIRÉE DE FLEMMARD…

… je tape sur l’ordi ce que j’ai écris sur mon carnet.


“Zombieland”, premier du nom, rematé pour me préparer au deuxième opus – il est dispo sur le net, bouuuuuuuh c’est pô bieng ! MAIS TA GUEULE ! Le générique de fin c’est les Raconteurs et ils ont dit que je peux !!!

Putain il a quand même déjà 12 ans ce chef d’œuvre d’album !


– 14/03/2020 –

MAIS VA TE FAIRE FOUTRE LA PLUIE, BORDEL DE MERDE !!!

Rien à foutre, je reste dans mon lit…


13H30 :

Oui bon, faut quand même penser à en sortir de ce lit, je ne vais pas flemmarder 107 ans non plus, même si je suis bien sous ma couverture à lire le premier tome de Yotsuba&! en Japonais – en essayant de déchiffrer la signification des mots que je ne connais pas du tout, mais grâce à la base de vocabulaire que j’ai, j’arrive à comprendre le sens des propos en général.


AH, BAH IL NEIGE…

… bientôt le printemps il paraît… Je passe un bon bout de l’après-midi à faire du Japonais ; le devoir qu’on nous a donné la semaine dernière sert de grande révision depuis la leçon n°3 ! Efficace.

Blabla avec la Madre, puis je sors pour aller me prendre un plat au Konbini – il ne pleut plus du tout, mais putain qu’il fait froid ! Gratin de pâtes avec sauce tomate et mozzarella, oh que c’est bon ! Et des chips pour accompagner la “soirée film” : “Zombieland : Double Tap”, deuxième volet et toujours aussi délirant ! Une suite réussie, c’est rare.


02H30 DU MAT’ :

Du bruit dans le couloir me réveille… le voisin du dessus qui est venu prendre sa douche, normal, à 02H30 du matin ; et vas-y qu’il prend son temps en plus, 45 minutes le mec !! Qu’est-ce qu’il a foutu là-dedans pendant tout ce temps… oui non, je ne veux même pas le savoir ni l’imaginer…



– 15/03/2020 –

Dernier jour de repos avant la reprise de l’école – en tout cas je n’ai pas reçu de mail de la part de Kudan m’indiquant le contraire.

Dimanche habituel, je traîne sur l’ordinateur, j’écoute de la musique (Hibiscus BiscuitReflection of Mine et Acid MammothUnder Acid Hoof ; chroniques à venir), je fais du Japonais, j’écris, je fais ma lessive, je prends ma douche et je dîne.




(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée, c’est toujours important !).