SEMAINE 17 – FILMS / LIVES / MANGAS (bis)

SEMAINE 17 – FILMS / LIVES / MANGAS (bis)

27 avril 2020 2 Par Beckuto Vongola

– 20/04/2020 –

Mail de l’école pour démarrer la semaine, on nous conseille de faire du yoga ou au moins de l’exercice à la maison – je n’ai pas attendu leur mail pour en faire, c’est juste de la pure logique en fait !

J’écoute GINGER de BROCKHAMPTON pendant que je continue la correction du livre pour le voyage de 2019, alors qu’il pleut de nouveau dehors – c’est vraiment n’importe quoi le temps ce mois-ci.


Grande discussion avec Aki* à propos du manga Kimetsu no Yaiba (et de Tokyo Revengers par la suite).

J’ai pris la saison 3 de My Hero Academia en animé, ça va être bon !!!

Dîner : Spaghettis à la Napolitaine. En allant me chauffer mon plat à l’étage, j’ai vu le papier qui est désormais accroché à la porte des chiottes : un des colocataires du dessus a niqué la chasse d’eau ! Ah bah bravo ! Maintenant ceux d’en haut vont devoir descendre ici dès qu’il sera question d’un pissou ou de poser une pêche.


SOIRÉE CONCERT : JACK WHITE – KNEELING AT THE ANTHEM D.C.

Un bon concert “raccourci”, ça ne dure que 52 minutes avec en plus des petits bouts d’interviews et une performance dans un lycée ; j’ai juste un problème avec le montage, quand on montre de loin une image qui n’est pas synchro avec le son, ça me sort directement du truc, c’est chiant quand les réalisateurs font çà parce que “l’image est plus belle sur ce plan-là !”, mais noooon, je vois bien qu’il ne gratte pas la guitare dans le bon rythme, pareil avec d’autres instruments, la batteuse qui frappe la cymbale alors qu’il n’y a pas de son de cymbale à ce moment-là… s’il vous plaît les réalisateurs de concerts, restez fidèle au son qui est diffusé, n’essayez pas de rendre le film “plus beau / impressionnant”, il y a une erreur, on la laisse, c’est aussi çà la magie des concerts ! Ah et j’ai oublié de préciser que c’était pour la tournée Boarding House Reach !

En tout cas, je pense que Jack White avait vraiment besoin de retourner jouer avec les Raconteurs pour retrouver ce son et des performances plus directs, moins expérimentales / réfléchies.


LECTURE DU TOME 09 DE KIMETSU NO YAIBA… PUIS LE TOME 10… ET LE TOME 11 ! MAIS C’EST TROP BON BORDEL !!!

Ce tome 10 ! NON MAIS CE TOME 10 DE FOLIE !!! Le dernier shônen à m’avoir procuré autant d’émotions c’était My Hero Academia et j’en suis depuis un grand fan – Kimetsu no Yaiba va être un grand manga, çà c’est sûr ! Peut-être même qu’il pourrait signer un renouveau dans le genre, il change déjà certains codes : le héros qui en chie littéralement, qui se retrouve face au mur / à la réalité, qui l’accepte, se dépasse sans que ça soit abusé ni sorti de nulle part ( les entraînements et leurs durées sont déjà plus “réalistes”), ses émotions sont bien retranscrites, on ressent sa détresse, sa tristesse, sa joie, sa rage et il est humble (comme le dit Aki dont je vais reprendre ses mots), il n’est pas le genre de gars à dire “Je serais le meilleur”, non, c’est plutôt “Enseignez-moi, je ne suis pas digne maître !” ; aucune surenchère en 11 tomes pour le moment, c’est déjà assez exceptionnel !

Apparemment, le manga va bientôt se finir ici au Japon (tout comme The Promised Neverland), en 20 / 21 tomes semble-t-il – c’est juste parfait, la mangaka avait un plan à suivre, une histoire à raconter et les éditeurs ne lui mettent pas la pression pour rallonger inutilement – c’est tellement rare de la part du Weekly Shônen Jump et de la Shueisha !

Kimetsu no Yaiba, grand coup de cœur manga de 2020 – merci Aki de m’avoir motivé à le lire !



– 21/04/2020 –

Petit-déjeuner en regardant un épisode de My Hero Academia saison 2… j’ai quand même deux saisons de retard – même si, ayant lu le manga, je sais ce qu’il s’y passe. J’ai les troisième et quatrième saisons sur l’ordinateur, faut que je les matte et ça fait toujours du Japonais dans les oreilles !

AH, je crois bien qu’il y a un gars qui est venu réparer le chiotte de l’étage vers 15H30 !


LE LOGICIEL QUE J’UTILISE POUR MA MUSIQUE REMARCHE…

… je vais pouvoir télécharger mes compositions avant qu’il déconne à nouveau ! Je ne referme pas la fenêtre de la journée, j’espère que ce coup-ci il tiendra !

J’en ai profité pour faire d’autres sons jusqu’au soir (21H), dix nouvelles compositions qui s’ajoutent aux douze déjà faites précédemment, héhéhé, ça me fera un long album ou je les sépare pour faire un album et un EP pour garder une certaine cohérence dans les sons. La plupart sont des titres Chill-Hop, mais il y en a des plus Rock, des plus Électro – à voir combien j’en aurais en tout à la fin de l’aventure ! Il faut que le Fratello* écoute mon EP LETTERS composé ici au Japon l’année dernière – bordel, en y repensant, dans moins d’un mois ça fera un an qu’on aura fait ce voyage avec la bande ! WOW !



– 22/04/2020 –

Pourquoi ? Pourquoi il a fallu que deux enfants chialent et crient à pleins poumons à 10H ? Et longtemps en plus – fermez vos gueules fenêtres les voisins, bordel de merde… bon ben debout, de toute façon je n’arrive plus à me rendormir.


Je prends mon petit-déjeuner en regardant la fin de la saison 2 de My Hero Academia.

Je me refais d’autres fiches de révision à accrocher au mur face à moi quand je suis à mon bureau. CD + Manuel, je me fais une session de révision de la leçon 13.

Temps gris avec quelques apparitions du soleil dehors donc pas de balade pour aujourd’hui.

18H, je sors pour aller au Kombini, afin de me prendre de quoi déjeuner demain – j’en profite pour acheter un gratin de pâte à la sauce tomate / fromage.

Jéjé* sur FF VII Remake.

AH et le Fratello a ENFIN écouté mon EP LETTERS et a donc pu entendre le “son caché” à la toute fin !


SOIRÉE FILM : LE TERMINAL

Sur Netflix, de Spielberg avec Tom Hanks ; là, vraiment, ça faisait des années que je ne l’avais pas revu et bon dieu qu’il est toujours aussi prenant. Regardé en VO, Tom Hanks fait moins “gogole” avec son accent. Ça fait du bien de revoir un film que j’avais adoré et de me rendre compte que c’est toujours le cas !



– 23/04/2020 –

Petit-déjeuner avec le début de la saison 3 de My Hero Academia : le stage d’été ! Ça va chauffer !! Mais je suis pressé d’arriver à l’équivalent des tomes 10/11 – ça devrait être impressionnant. Prendre le petit-déjeuner en regardant My Hero Academia, ça peut devenir la tradition pour quelques semaines.


SOLEIL ! BALADE !

Principalement des petites rues comme devant chez moi, ça faisait très quartier résidentiel à la Japonaise. Je crois avoir vu des panneaux disant qu’il y avait des caméras (ou interdisait l’utilisation d’appareils photo?). Très calme, encore quelques papys et mamies en promenade et les parents avec leurs enfants dans les parcs.

Vu un grand balèze sur sa moto, casqué, jusque-là rien d’exceptionnel, mais c’est ce qu’il y avait sur le casque qui était hilarant : des oreilles de chats ! Oui oui, vous avez bien lu, son casque avait des oreilles de chats, toutes mignonnes – bonjour la crédibilité niveau 0 ! HAHAHA !!

À un moment donné, je suis arrivé devant un parc nature : grands-parents avec leurs petits-enfants qui fouillent la terre, creusent et cueillent je ne sais quoi, qui pêchent (attrapent?) des têtards dans l’étang, une toute petite fille qui décide que ça y est il est temps pour elle de se débrouiller toute seul et de courir… et se ramasser la tête la première (merci Super Maman à la rescouuuusse!!!).

Dans la rue, une mère de famille, très fatiguée, marche lentement tandis que son enfant, sur son petit vélo à roulettes (pas plus de 3 ou 4 ans) continue d’avancer et de s’arrêter au passage piéton pour se retourner et attendre sa mère ; un grand-père est venu voir le petit qui était “comme seul”, le petit lui a dit que sa maman était derrière “là-baaas !!!”, le papy a attendu que la maman les ait rattrapé pour partir (merci Super Papy protecteuuur!!!).

Toute une bande de vieux photographes (oui, c’est la journée des aînés) sont près de la rivière SHAKUJII à photographier… bah je n’en sais fichtrement rien ! J’ai beau regarder dans la direction qu’ils pointaient tous de leur doigt ridé, je n’ai rien vu de particulier – mon œil est-il encore trop amateur ?

Je suis également passé devant une caserne de pompiers, un stade de baseball, un autre de foot et le centre national d’entraînement des athlètes – avec le beau logo des Jeux Olympiques tout en haut du grand bâtiment.


RETOUR À LA CASA !

Sandwich à la viande avec un Aquarius (ça faisait longtemps pour cette boisson!), puis je remets le CD de Japonais – pour les leçons que je n’ai pas encore étudié, je commence à “déchiffrer” de quoi il en retourne.

Je me fais d’autres fiches de révisions… il va falloir que j’achète des punaises…

Je trie les photos de la journée. Blabla avec le Fratello & la Madre*.


SOIRÉE FILM : HEARTS BEAT LOUD.

Père disquaire qui va bientôt devoir mettre la clef sous la porte, sa fille va bientôt partir à l’université à l’autre bout du pays (ils sont à New York, elle va à Los Angeles), tous les deux sont musiciens – “créons un groupe pour s’amuser avant de se séparer” ! Belle relation Père / Fille, bonne musique originale, bonne bande-son, un peu de conseils musicaux, un film “feel-good” qui fait plaisir à regarder.


J’ÉCOUTE POM-POM D’ARIEL PINK

… j’avais acheté le CD l’année dernière ici même au Japon – pochette rose bonbon avec le titre écrit à la main, aussi simple que çà pour un disque riche en sonorités diverses et variées. La folie de Frank Zappa adaptée aux technologies modernes, Pop, Rock, Électro, c’est dansant, éclatant, rageur, trippant, planant, reposant – le disque le plus complet de sa carrière, haut la main ! Faudrait que j’en fasse une chronique, y’en a des choses à dire dessus !


Chunky Shrapnel (l’album) est en ligne et accompagne ma lecture du tome 12 de Kimetsu no Yaiba – je m’étais fait une petite pause, histoire d’éviter le “trop-plein” ; au final, c’est un tome de transition / début d’arc, le calme avant… vous avez compris.



– 24/04/2020 –

Mail de Kudan : ils préfèrent prévenir ; au cas où l’État d’Urgence n’est pas levé le 6 Mai prochain, à partir du 7 Mai les cours seront toujours donnés via l’application ZOOM, personne n’aura le droit de venir à l’école (pour rappel, les cours reprendront normalement le 5 Mai via l’appli).

Je fais du Japonais, la leçon concerne toujours les formes polies / respectueuses des verbes ; c’est compliqué à retenir, mais je m’accroche. Quelques Kanji apprit également !


Blabla avec le Fratello & la Madre pour leur faire écouter “Living In A Ghost Town”, le nouveau titre des Rolling Stonesclassique, mais efficace. S’ils pouvaient profiter du confinement pour faire un vrai nouvel album… regardez les WHO les gars, ils ont aussi plus de 70 ans et ils ont réalisé leur meilleur album depuis The Who By Numbers voire Quadrophenia ! Ça ne vous rend pas un peu jaloux ? Envieux ? Allez, un peu de regain d’inspiration et lancez-vous les vieillards !


J’écris une chronique pour le nouvel album de Cathedrale : Houses Are Built The Same, bon album, mais un peu répétitif – c’est le style Post-Punk qui veut çà.


SOIRÉE FILM : THE GENTLEMEN.

Avec Matthew McConaughey, Charlie Hunman (monsieur Sons Of Anarchy), Colin Farrell et Hugh Grant – sacré casting !

Un baron de la drogue veut partir à la retraite et vendre son business… bien sûr rien ne va se passer comme prévu ! La façon dont est racontée l’histoire est assez originale, les acteurs jouent très bien leurs rôles (Hugh Grant est méconnaissable!) et c’est une histoire originale de Guy Ritchie – ça devient rare de nos jours, on a plus l’habitude d’adaptation. Une bonne soirée !



– 25/04/2020 –

Chronique du double album double live COUCOU BEUH !!! du groupe La Jungle écrite et publiée – groupe de Math-Rock Kraut-Noisy, c’est complètement déglingué, ils sont deux, ils font autant de bruit qu’un groupe de plus de cinq musiciens, c’est un petit coup de cœur immédiat.

Découverte de Lux Lyall, Madame est un beau mix entre Anna Calvi et St. Vincent – l’influence PJ Harvey est donc très présente. Nul doute qu’elle risque de se retrouver prochainement dans une BO de Peaky Blinders, ça colle carrément au style de la série – vu qu’ils ont déployé le tapis rouge à Anna Calvi dans la dernière saison en plus.

Avant de me coucher, je lis le tome 13 de Kimetsu no Yaiba, ça pète dans tous les sens et Tanjiro (le héros) continue de me plaire grâce à son humilité et sa détermination. Le 14 ? Non, dodotation, un peu quand même !



– 26/04/2020 –

09H50 : je suis réveillé par une secousse (pas celle chantée par le sans chaussures Yannick Noah), légère, mais suffisante pour me réveiller !

Petit-déjeuner devant un épisode de “Pause Manga” sur YouTube à propos des 20th Century Boys et Billy Bat – mon avis diffère un peu sur ce dernier, pour moi c’est la meilleure œuvre de Naoki Urasawa avec une très bonne fin, bien menée et intelligente !

Je regarde Jéjé jouer sur FF VII Remake, puis je me remets à faire de la musique.

AH ! Pour le tremblement de Terre, c’était de nouveau dans la préfecture d’IBARAKI, magnitude 4.9, mais ressenti amoindri pour Tôkyô.

Nouvelles compositions de faites, ça m’en fait 32 depuis le début de l’Aventure ! Ça va avoir de la gueule finalement.


Je voulais me faire de nouvelles fiches de révisions… je n’ai plus de feuilles A4… Eh beh direction le Can Do (100 yens shop) ! Très beau soleil et surtout 25°c – oooooh que c’est bon ce temps-là ! L’allée commerçante entre les deux supermarchés (LIFE et Atré) est toujours aussi remplie – tu parles d’une distanciation sociale… ou alors ils prévoient pour la consigne “Restez chez vous durant la Golden Week” (Golden Week = environ une semaine de congé) à partir de la fin de la semaine prochaine. Je me prends donc un paquet de feuilles blanches A4 et des punaises. Je me désinfecte les mains à l’entrée et la sortie du magasin. Une fois de retour dans la rue je suis surpris, j’entends un papy dire à ses petits-enfants “On fera les courses demain, d’accord ?” EN FRANÇAIS ! Évidemment je ne m’attendais pas à entendre du Français. C’est con quand même d’être surpris par sa propre langue maternelle, haha !

Petit tour au 7eleven pour me prendre un repas rapide – deux burritos – et je rentre à la sharehouse. Ah oui, à l’entrée on nous a installé un désinfectant pour les mains, fixé au mur de l’entrée intérieure – pratique.


J’ÉCOUTE CHUNKY SHRAPNEL DE KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD

… autant les nouvelles pistes sont excellentes, autant elles fonctionnent moins bien dans ce contexte d’album live – mais en réalité, il faudrait peut-être plus le considérer comme une Bande Originale du film, non ?! Avec les images, ces compositions prennent une autre ampleur !


Session Skype avec la famille à 20H15 : durée 1H30 SANS AUCUN BUG ! WAOUH !!! Pas beaucoup de vraies nouvelles à se donner, confinement oblige !

Une fois qu’on s’est tous dit au revoir, je lance l’album En Public de Noir Désir avec cette putain de version de “Ces Gens-Là” ! Un peu plus proche de l’originale (même si largement plus Rock) que la version d’Ange, mais je préfère bien plus celle de ces derniers parce qu’elle est plus folle – pour Noir Désir, c’est surtout Cantat qui est possédé (et encore, allez écouter la version de “Des Armes” présente sur le disque… à pleurer!)

Putain quel gâchis ce mec quand même… par contre sachant ce qu’il a commis, quand on revient à cette interprétation et qu’on l’entend chanter ces paroles de Brel :

“Les autres ils disent comme ça
Qu’elle est trop belle pour moi
Que je suis tout juste bon
A égorger les chats
J’ai jamais tué de chats
Ou alors y a longtemps
Ou bien j’ai oublié
Ou ils sentaient pas bon”

ça fait bizarre, il faut le dire…

Mais pour mettre tout le monde d’accord, la meilleure interprétation de cette chanson, c’est par son auteur, le grand Brel – écoutez et regardez cette prestation. Merci Monsieur Jacques Brel !




(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée, c’est toujours important !).