SEMAINE 23 – “BACK IN KUDAN GROOVE”

SEMAINE 23 – “BACK IN KUDAN GROOVE”

8 juin 2020 2 Par Beckuto Vongola


– 01/06/2020 –

Levé à 07H, ça pique un peu, ça fait un peu tôt, mais c’est pour pouvoir aller à l’école bien en avance et CHOISIR MA PLACE AU FOND DE LA CLASSE MWAHAHAHAHA !! Héhéhé, j’y tiens à ma place d’observateur. Oui, bon, ce n’est que le premier jour, demain je me lèverais sûrement quinze ou vingt minutes plus tard… le problème c’est que je ne me souviens plus à quelle heure je partais avant.

J’en profite pour rattraper un peu la retranscription du vocabulaire dans le petit carnet qui y est dédié (c’est ma lecture du métro).

Métro pris à 08H20, il n’est pas vraiment bondé, bien plus de personnes sont présentes, surtout le grand retour des salarymen/women, mais on ne se marche pas dessus, on ne se bouscule pas, chacun est bien sur ses deux jambes, c’est juste qu’on est loin d’avoir un mètre de distance entre nous, haha !


ARRIVÉ À SUIDÔBASHI À 08H35, À L’ÉCOLE À 40.

À l’office du rez-de-chaussée je demande dans quelle salle je dois aller, ce sera la 701 pour ce mois-ci – nouvel étage donc… et autant dire qu’il n’y a pas grand-chose au 7è : deux salles de classe, chiottes et pas de fontaine à eau… je veux mon 6è étage !!

Par contre la vue n’est pas trop mal, la salle de classe est grande, aérée et bien éclairée. Un post-it rose avec un grand X est placé au milieu de chaque table, on peut être deux par tables (qui peuvent accueillir trois personnes), pas plus !

On est seulement quatre élèves en classe et quatre sont sur ZOOM (une absente). L’ordinateur est posé sur une table devant le bureau du professeur comme çà ceux qui sont en ligne peuvent voir la TV et le tableau et bien sûr le prof.


LEÇON :

Demander de l’aide à quelqu’un, que ce soit la famille, les amis, un professeur, pour un déménagement, une préparation d’une fête, d’un voyage, pour s’entraîner en vue d’un examen, pour faire sa carte de résident etc. Pour nous c’est une sorte de retour à la normale, pour les quatre qui sont restés sur ZOOM ça doit être encore plus bizarre (et dur?). Personnellement ça me convient parfaitement, on a le professeur avec nous, pour les binômes c’est bien plus naturel, on s’entend tous bien parler, pas de problèmes de connexion – on repart sur de bonnes bases ! Deux nouvelles du jour :

  • Vendredi on aura un petit test sur les chapitres 16 et 17 !
  • Les Vendredis on aura une nouvelle professeure

Ça va donc nous faire cinq professeurs différents et ce n’est pas plus mal, ça permet d’échanger avec cinq personnes Japonaises qui ont des façons différentes de parler et donc de s’habituer à plusieurs rythmes de paroles.

Fin de cours, à demain !


DIRECTION TOKYO DOME CITY

… pour aller chez UNIQLO ; devant l’escalator un homme est assis sur une chaise derrière une… caméra ? Un thermomètre à distance ? NO SÉ ! C’est bizarre son truc en fait…

UNIQLO : une seule entrée, une seule sortie, un petit tour et je trouve mon bonheur en me prenant un T-Shirt rayé bleu et noir, un en blanc et un troisième en noir. J’ai fait un rapide tour au Don Quijote avant pour vérifier les prix des T-Shirts chez eux… bizarrement UNIQLO sont bien moins cher !

Temps de meeeeerde dehors, je ne traîne pas, direction la station sous la pluie fine, je recharge ma carte SUICA pour ce mois-ci.


REVENU DANS LE QUARTIER…

… je vais au 7eleven, prends un burrito Jambon / Fromage et un bentô – je suis dans une période bentô en ce moment, mais en même temps les kombinis en font de nouveaux différents ces derniers temps !

Retour sharehouse, miam-miam, je me régale ! Riz, tonkatsu, œufs brouillés, nouilles, mini carré de jambon. BIDE REMPLI !!!

J’envoie une photo du devoir du jour à ceux qui n’ont pas pu venir en cours – surtout pour la partie “résumé du cours”.


PREMIER ÉPISODE DE GANGS OF LONDON VU…

Premier épisode de Gangs Of London vu, 1H30 pour bien démarrer la série. Le titre en dit long, le plus grand chef de gang de Londres se fait assassiner et sa famille va chercher à le venger en suspectant TOUS les gangs “rivaux” qui travaillent pourtant pour eux. Ça sent le complot avec des retournements de situation à venir. Série créée par Gareth Evans et Matt FlanneryGareth Evans c’est monsieur Raid 1 & 2, alors les bastons promettent d’être bien trashs et surtout bien chorégraphiées (celles de ce pilote ouvrent bien les hostilités). Ryo* est aussi en-train de la regarder en ce moment. Je voulais regarder la saison 3 de Westworld, mais finalement je pense que je vais m’enfiler les huit autres épisodes rapidement !



– 02/06/2020 –

Quinze minutes de sommeil en plus, levé à 07H15, poubelles sortis à 07H50, Métro pris à 08H20 – pareil qu’hier, pas très bondé, mais toujours autant de costumes/cravates.

Quatre en classe, cinq sur ZOOM, on se salue à travers la webcam de l’ordinateur de la professeure.

LEÇON :

Décrire un bâtiment pour dire où l’on habite, puis décrire une pièce de sa maison – la chambre pour tout le monde, hahaha ! On est tous de bonne humeur, on rigole bien durant les binômes. J’ai demandé à Teddy* (Français) s’il avait eu une réponse du staff hier par rapport aux 100 000 yens, ils lui ont dit “ce n’est pas urgent, on vous tiendra au courant”… beau remballage en règle !

J’aperçois Spiderman sur les vitres d’un des grands immeubles d’en face – les laveurs de vitres sont quand même courageux, pas de nacelle, une corde et vas-y que je nettoie toutes les vitres en une matinée !


RETOUR À FUTABACHÔ

Un Japonais a un T-Shirt des WHO, blanc et rouge avec Keith Moon habillé en Dandy à l’avant ! Passage au Mini-Stop pour me prendre mon repas.

Sharehouse bien calme en ce début d’après-midi, je crois bien que pour le Chinois d’à côté le télé-travail c’est fini, la demoiselle se retrouve de nouveau toute seule jusqu’au soir ; elle en profite pour lancer une machine de linge, j’attends qu’elle finisse en faisant le devoir du jour et en préparant la leçon de demain qui portera justement sur des “préparatifs”. La Chinoise a récupéré son linge, je vais faire ma lessive spéciale blanc ! AH une chaussette est restée dans les marches d’escalier – bordel elle est MINI !!! on dirait une chaussette de gamine… je n’essaye même pas de frapper à sa porte pour la lui donner vu que je sais très bien que ça va l’effrayer donc je la dépose devant sa porte sur l’une de ses flip-flap – gentil Beckuto a encore frappé.

Je mange, trente minutes plus tard la machine à laver joue sa petite mélodie qui prévient qu’elle a terminé de faire son boulot, je vais chercher mon linge, je l’étends, fait un peu d’exercice et je sors pour aller faire des petites courses au Lawson 100. Sur le chemin je croise encore un jeune Japonais qui chante avec des écouteurs sur les oreilles – c’est bien, soyez passionné, c’est mieux de vous voir comme çà ! Le soleil est de sortie depuis midi et il tape assez fort (28°c), même si c’est l’humidité qui commence surtout à se faire ressentir.

Épisode 2 de Gangs Of London, une putain de fusillade et une petite avancée dans l’histoire, c’est prenant bordel !!


SOIRÉE DOCU : BRUCE SPRINGSTEEN – THE PROMISE, THE MAKING OF DARKNESS ON THE EDGE OF TOWN.

Le titre dit tout sur le contenu, comment le disque a été composé et enregistré, l’avant / pendant / après. 1H30 avec interviews et beaucoup d’images d’archives en studio – tout pour me rendre heureux ! Mon album préféré de sa longue discographie, parfait de bout en bout. J’ai également les bonus à regarder, un échange entre Bruce et ses fans et une petite session live – à réserver pour une autre soirée, il est presque 1H du mat’, il est temps de dodoter.



– 03/06/2020 –

Levé à 07H15, je goûte le sandwich à la confiture de fraise / margarine acheté hier, c’est bon, très bon même, mais il y a tellement de confiture à l’intérieur qu’en prendre un deuxième est impossible – pourtant ce sont de petits sandwichs carrés… ah c’est tout ou rien au Japon !

Métro FUTABACHÔ ===> SUIDÔBASHI.

LEÇON :

Préparatifs, principalement pour une fête, demander à quelqu’un de nous aider ou de faire pour nous (peux-tu aller m’acheter ceci ? Peux-tu cuisiner cela ? etc.), en utilisant la forme polie et courante. Pour les binômes on le fait entre nous trois, puis avec ceux sur ZOOM – alors déjà qu’à la maison c’était bizarre, mais là, un en classe et l’autre sur l’ordinateur… voilà…

Le soleil se montre pendant le cours ; 12H40 on repart. Un petit peu avant j’ai reçu un mail de Kudan me disant qu’ils allaient faire en sorte que je puisse passer le test avant les autres – pour rappel, j’avais envoyé un mail leur expliquant ma situation, le fait que mon vol était prévu fin Juin soit une semaine avant la fin des cours, MAIS depuis, j’ai réglé ce problème, j’avais envoyé un mail à l’école, sans jamais avoir eu de réponse et la semaine dernière j’avais prévu la Directrice ! Bon, apparemment mon deuxième mail ne leur est jamais parvenu ; le bon point c’est qu’ils n’oublient pas malgré que le premier message date d’Avril, mais la Directrice n’a pas bien pris en compte les dernières nouvelles ! Pas grave, je vais à l’office au rez-de-chaussée et j’explique que mon vol a été changé et donc qu’il n’y a plus de soucis désormais !


EN SORTANT DE L’ÉCOLE…

… je voulais aller manger au Yoshinoya – ça fait looooongtemps –, mais il y a un peu trop de monde à l’intérieur, tant pis, ce sera pour une prochaine fois.

Retour au quartier, retour dans la chambre. Pizza/Tartines pour repas. Je fais mes devoirs et prépare la leçon de demain, on va commencer un nouveau chapitre, le 19ème.


ÉPISODE 3 DE GANGS OF LONDON VISIONNÉ ;

La tension tout au long des 58 minutes, oooh j’étais scotché sur place et ce personnage principal, il a de quoi devenir un grand comme Thomas Shelby dans Peaky Blinders – il réfléchit alors que tout le monde croit le contraire, il en impose, il semble avoir un coup d’avance – oui j’utilise la comparaison avec les Peaky vu que l’acteur jouait un des frères Shelby dans la série. Et la baston de fin avec la hache… Gareth Evans a un talent indéniable pour la mise en scène !

Chapitres 125 et 126 de l’Attaque des Titans lus, retournements de situation et poursuite du dernier arc – cette ultime ligne droite est tellement prenante. Hit n Run: Phase Two de Prince dans les oreilles, son dernier disque en 2015 et clairement le meilleur depuis The Rainbow Children (2001).



– 04/06/2020 –

Il commence déjà à faire lourd tôt le matin avec un ciel gris. Métro calme même si comme un con je suis monté dans la voiture qui a la clim’ – c’est beaucoup trop fort.

MATINÉE RÉVISIONS DU CHAPITRE 18 !

J’aurais bien préféré une révision des chapitres 16 et 17 pour le petit test de demain.

Mail de Kudan qui nous informe qu’ils peuvent nous aider à remplir le formulaire de demande des 100 000 yens – c’est juste pour remplir le document, je ne fais pas partie des six élèves sélectionnés par l’école ; j’irais donc à l’office après le cours.

On continue les révisions, puis vers midi, l’ordinateur de la professeure pète un câble et ferme complètement ZOOM ! Panique de la professeure, elle essaye de se reconnecter, ça marche, puis ça re-déconne, “c’est la panik, panik, panik !”, elle va demander de l’aide au staff, une femme essaye de reconnecter la WIFI, ça déconne toujours, elle va carrément chercher un autre ordinateur portable, le branche, démarre, se connecte à ZOOM… les cinq filles arrivent à rejoindre la session, ça semble stable… ça l’est – OUF !! Vingt minutes de perdues… les joies de la technologie !


12H40 : BYE-BYE !

Je me rends à l’office pour le formulaire, une femme du staff s’occupe de mon cas, je lui explique que je n’ai pas de compte bancaire au Japon, elle me demande si je compte trouver un boulot à mi-temps, NON, inutile à seulement un mois de la fin de l’Aventure, elle passe un coup de fil (je pense au numéro qui est sur le formulaire), puis elle revient et me dit quoi remplir – pas grand-chose de plus que ce qui était déjà pré-rempli – je dois remettre mon nom complet, ma signature ainsi que la date du jour (à la Japonaise donc 令和2年6月4日, le 04 Juin de la 2è année dans l’ère REIWA), comme je n’ai pas de numéro de téléphone Japonais, elle inscrit celui de l’école, elle indique également sur le formulaire que je n’ai pas de compte bancaire Japonais et elle me précise que la Mairie me recontactera sûrement pour me dire quand et comment venir chercher l’argent en liquide – mais elle n’est pas sûre qu’ils le fassent rapidement… ça sent la baise au cul ce truc… je sens bien que je ne vais pas recevoir de courrier et quand je serais parti HOP la fameuse lettre arrivera, héhéhé la malchance légendaire serait de retour !


JE RETOURNE À FUTABACHÔ ET JE POSTE MA LETTRE…

… puis je rentre dans la librairie d’occasion au début de la grande rue ; achats :

Pour 300 yens (2,40€) mwahaha !

Je rentre à la sharehouse, me pose sur le lit et écrits un peu avant de passer aux révisions pour le petit test de demain.

Finalement j’ai passé l’après-midi et la soirée à réviser – avec une bonne pause repas Udon.



– 05/06/2020 –

BON ANNIVERSAIRE LA MADRE !!!


Magnifique soleil dehors, allez, on s’habille léger sinon on va crever cette après-midi surtout que je compte traîner à Shibuya. Le moral est au maximum durant ce type de journée ! Chemin agréable jusqu’à la station, puis de la sortie du métro à Suidôbashi jusqu’à l’école.

NOUVELLE PROF :

Nouvelle professeure : très jeune, je ne l’avais jamais croisé dans les couloirs de l’école, pourtant vu que je suis quasiment toujours arrivé bien tôt à l’école, j’en ai croisé des professeurs depuis début Janvier !

Petit test, contrairement à ce qui était prévu, c’est seulement sur le chapitre 17 – ON NOUS A MENTI ! (à moitié). Vingt minutes, j’ai tout fait sauf la quatrième partie que je n’ai PAS DU TOUT compris et en demandant aux quatre autres à la pause, eux non plus n’ont pas pigé ce qu’il fallait faire dans ce texte à grand trous… Test noté sur 15, on verra bien les résultats Lundi prochain – demain, Samedi, le cours sera sur ZOOM.

On commence le chapitre 19 ? Eh ben non ! La prof nous apprend comment interdire et donner un ordre – est-ce que ça va nous être utile ? Je ne pense pas… sauf si on fait ou on s’occupe d’enfants au Japon ! Bon, le cours est clairement pourri, on apprend, ça c’est sûr, mais en se faisant chier quand même… et vu la tronche que tirent les autres, ils doivent penser la même chose.


12H40 SONNE LA FIN DU COURS ET NOTRE LIBÉRATION !

Direction SHIBUYA :

Quartier plus fréquenté que le mois dernier, mais toujours moins que d’ordinaire, mais en même temps les touristes ne sont pas là !

Je vais au Bingo pour voir s’ils ont de belles chemises à carreaux à petits prix et en taille S : Yatta !! Cette fois ils en ont plein ! Pris : une rouge/brune, une bleue/noire, une noire/grise/blanche et une dernière en jeans ; les quatre pour environ 50€ – la bonne affaire !

Un petit tour à la Tower Records, une Japonaise prend ma température à l’entrée avec un grand sourire derrière son masque – oui oui je le vois ! Je n’ai rien pris finalement, j’ai juste encore fait du repérage, sûrement pour la dernière semaine et les ultimes folies.

Je vais ENFIN remanger au Yoshinoya – aaah la bonne bouffe pas chère, tu m’avais manqué ; bol de riz, lamelles de porc, oignons frits et fromages par-dessus, rien qu’en l’écrivant j’ai envie d’y retourner pour me refaire péter la panse !

Retour à la station, direction Suidôbashi. Je vais voir le Jump Shop de Tokyo Dome City… une fil d’attente d’une dizaine de personnes (les entrées sont limitées), bon ben une prochaine fois !


REVENU À LA SHAREHOUSE À 16H.

C’est quoi cet épisode 4 de MALADE ??!! Oooh Gangs Of London a tout d’une future série classique si elle continue à enchaîner les épisodes de grande qualité ! Qu’est-ce que je prends mon pied en la regardant ! Kingdom et maintenant Gangs Of London, deux excellentes séries découvertes durant l’Aventure. Le pire ? Ryo* m’a dit que je n’étais pas prêt pour vivre l’épisode 5 !!

Pearl Jam a ENFIN sorti la version non censurée du clip de “Jeremy”, bien plus impactant ainsi et illustrant mieux les paroles fortes de Vedder. MTV et sa censure… mais qu’est-ce qu’ils étaient cons quand même…



– 06/06/2020 –

Levé à 08H, cours sur ZOOM à 09H10 !

Recevoir une invitation, refuser en donnant une raison, mais dire que l’on va s’arranger pour essayer d’y répondre favorablement. Les tournures de phrases ne sont pas évidentes à assimiler, j’ai du mal ce matin.

COUPURE DE COURANT ! MAIS NOOON !!! BYE-BYE ZOOM…

Je ne comprends pas, il y a bien encore des travaux de prévus pour la maison d’en face, mais ce sera de Mardi à Jeudi prochain et non aujourd’hui Samedi… je demande à Teddy (sur LINE) s’il peut prévenir la prof, je sors pour voir si c’est pareil dans toute la sharehouse, oui tout est éteint, mais j’entends du bruit à l’étage, j’y vais et je comprends pourquoi on n’a plus de courant… le jeune Japonais du dessus n’a rien trouvé de mieux à faire que de lancer une machine et utiliser le four à micro-ondes ET le toaster EN MÊME TEMPS PUTAIN !!! Mais ducon, tu ne vois pas que ces trois appareils sont branchés à la même triple prise secteur ? C’est normal d’avoir fait péter le fusible… surtout qu’on a tous au moins un ordinateur en marche dans la sharehouse, certains comme les Chinois en ont deux voire même une TV allumée en même temps… bon, je vais voir si c’est juste l’interrupteur qui a sauté ou vraiment le fusible qu’il faudra remplacer… en effet c’est seulement l’interrupteur (le boîtier est au troisième étage bordel…), je remets le courant, il ne s’excuse même pas, je lui dis d’utiliser le four à micro-ondes et le toaster, puis une fois fini, qu’il utilise la machine à laver, il comprend mon Japonais approximatif, me dit merci et je redescends pour rallumer mon ordinateur et revenir sur zoom – quinze minutes de perdues… heureusement que c’était à Midi donc vers la toute fin du cours. Je m’excuse auprès de la prof… matinée bien merdique !!!


REPAS :

Riz, petits morceaux de poulets et légumes (petits pois/carottes) + un toast en guise de “pain”. Je me pose devant le nouvel épisode de “On The Street With” de Samuel Lintaro, dans cet épisode il est avec Yusuke Nagata, un photographe Japonais que j’aime bien – son pseudo est Nuts Tokyo, ça donne déjà une idée de ce qu’il photographie, il fait de la photo de rue de nuit principalement à Shibuya et Shinjuku (photo avec flash!) ; élément important : il a toujours une bière en main, haha ! Épisode assez fou, mais leurs échanges sont tout de même intéressants.


Bah voilà, du tonnerre ! Posé sur le lit, ordinateur portable sur les jambes, carnet à ma droite, je tape mes écrits, sans leur faire du mal…


VIDÉO DU PHOTOGRAPHE PIERRE LAMBERT :

à Chicago durant l’une des manifestations récentes du mouvement Black Lives Matter, filmé en POV (point of view), il ne parle pas beaucoup, il laisse parler les images, la vidéo, les photos, 38 minutes importantes – une des vidéos à voir absolument, pas de parti pris, un simple reflet de la situation telle qu’elle est actuellement.



– 07/06/2020 –

BONNE FÊTE MAMA !!!


14H30 ===> 17H

Balade dans le quartier et ses alentours sous un soleil bien tapant. Deux heures et demie bien agréable, j’ai fait un peu de photo, vu des rues et des parcs que je n’avais encore jamais croisés – mais il y a combien de parcs dans les alentours ???

Réservation de l’hôtel faite pour mes derniers jours, j’ai choisi le même que celui de ma semaine en solitaire l’année dernière, sauf qu’apparemment le petit-déjeuner n’est plus compris dans le prix ou alors ils n’en font plus à cause de ce virus de merde…

Voilà, les principales préparations pour la fin de l’Aventure sont faites : le billet, l’hôtel, le dernier loyer, la demande de déménagement… me restera plus qu’à signaler mon déménagement à la mairie à la fin du mois ! Et quand, à l’aéroport, on va poinçonner ma carte de résident… là, je pense que ça va vraiment me faire tout drôle.


DÎNER BENTÔ (ENCORE) :

Riz, Karaage (poulet frit), œufs brouillés (j’ai essayé de les réconcilier, ça n’a pas marché…) et soba.

Session Skype avec la famille en grand ! Tous le monde a l’air d’être en forme.

Devoirs et préparation de la prochaine leçon : demander ce que l’on doit faire / préparer avant d’aller chez un ami, puis se donner rendez-vous à une heure et un lieu précis.

Aaaaah la fameuse douche à 02H du mat’… mais il ne comprendra jamais ce jeune Japonais !




(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée, c’est toujours important !).