SEMAINE 26 – ASCENSEUR ÉMOTIONNEL

SEMAINE 26 – ASCENSEUR ÉMOTIONNEL

29 juin 2020 2 Par Beckuto Vongola

– 22/06/2020 –

Pluie pour démarrer la semaine… YOUPI ! …

PARAPLUIE, MASQUE, JE PRENDS LE CHEMIN DE L’ÉCOLE EN ESPÉRANT NE PAS ARRIVER TREMPÉ DU BAS.

On est seulement 3 en cours ce matin. Leçon : choses pénibles et/ou joyeuses qui nous sont arrivées sans que l’on s’y attende + ce qu’on aimerait que d’autres personnes fassent (ex : arrêter de fumer dans les Izakaya)


12H40 : Sortie de cours sous la pluie continue, direction OCHANOMIZU à pied ; mon parapluie se retourne plusieurs fois – pratique les parapluies du kombini, mais merdique face au vent apparemment, il m’a bien cassé les couilles en tout cas, moi qui d’ordinaire n’utilise pas de parapluie, là j’ai voulu changer, bah non… ce n’est pas pour moi, ça m’énerve bien trop vite.

Papeterie Maruzen : stylo friction noir acheté, celui avec lequel je suis en train d’écrire sur mon carnet (pointe 10, bien plus agréable). Je retire de l’argent et vais manger au Yoshinoya.

Chemin retour vers SUIDÔBASHI, trajet métro vers FUTABACHÔ, retour à la sharehouse.


JE FAIS LE DEVOIR DU JOUR ET PRÉPARE LA LEÇON DE DEMAIN…

… en écoutant le nouvel album de Bob Dylan qui est putain de bon ! Il fait plaisir le Bob ! Je n’ai même pas encore écouté celui de Neil Young, Bob prend le lead pour le coup – je ne dis pas que j’en écrirais une chronique, je crois que je n’ai plus rien écrit depuis début Mai…

La leçon de demain portera sur les évènements qu’on a entendu à la radio, TV, qu’on a lu dans les journaux ou qu’on nous a rapporté – bon ou mauvais, parce que dans les exemples il y a l’ouverture d’un concours puis après un vieux et sa femme qui se font poignarder par des mineurs parce qu’ils ont refusé de leur donner de l’argent… on est vraiment au Japon ?


MAIL DE LA SNCF… TRAIN ANNULÉ… TRAIN ANNULÉ !!!

Pas RETARDÉ ! Non non non et non !

A-N-N-U-L-É !!!

Depuis quand t’annules un train qui part de l’aéroport ?! Putain mais vous faites vraiment tout pour qu’on vous déteste, ce n’est pas possible çà ; “vous pouvez monter dans le train suivant avec votre billet, il sera également validé”, mais FUCK YOU !! Je l’ai payé 85€ ce billet, le train d’après, qui est deux heures plus tard à 20H15, est à moitié prix, ça va la SNCF, ça se touche non ?

Putain, ça me révolte ce genre de truc… pour mon départ c’était la merde totale, pour mon arrivée c’est la merde, dites-le les Français que vous me détestez…

C’est réciproque…

WESTWORLD SAISON 3, ÉPISODE 1 :

Bon redémarrage, les bases de la saison sont déjà à moitié établies, Aaron Paul va sûrement être important – tant mieux – tandis que Dolores… va pas falloir la faire chier cette saison ! Huit épisodes en tout, normalement c’est bon signe pour que ça ne traîne pas en longueur. Mes prochaines soirées vont être bonnes !



– 23/06/2020 –

Fait moche, mais au moins il ne pleut pas. Teddy* me prévient qu’aujourd’hui il ne viendra pas en classe et me demande donc si je peux récupérer sa clef USB qu’il a déposé à l’office hier après-midi après les cours pour qu’on lui mette dedans toutes les fiches de révisions / de devoirs depuis le début du trimestre – c’est surtout pour avoir la partie “résumé” de chaque leçon, c’est bien plus pratique pour les révisions.

MÉTRO ===> ÉCOLE.

Trois en classe. Leçon : parler des news, bonnes et mauvaises. Toujours en utilisant la forme passive ; ce n’est pas évident en ce moment, mais on s’accroche et on s’entraide en classe !

Fin du cours, je descends donc à l’office au rez-de-chaussée et demande à la petite femme si elle a la clef USB que Teddy lui a confié hier, elle me donne la clef, on se salue.


RETOUR À FUTABACHÔ

… dans le train une petite est endormie sur l’épaule de son père, leur arrêt arrive, il la réveille, ils se lèvent et s’apprêtent à sortir, je vois que la petite oublie son tout petit parapluie, je le prends et lui amène, le père me remercie, la petite me sort un “SAN KYOU” très mignon, haha, mais de rien, Beckuto à votre service – bah voilà, je devrais postuler pour travailler en gare !!

Allez, ça faisait longtemps, mini-stop au Mini Stop pour me prendre le fameux combo Poulet / Frites ! Chambre, repas, aaah que ça fait du bien d’en remanger.

Je prends donc les fichiers de la clef USB pour les mettre sur l’ordinateur portable, puis je les envoie à Teddy pour qu’il les ait déjà aujourd’hui.

Eh allez !!! La voiture parlante qui repasse dans le quartier… je vais l’exploser si ça continue…


JE COMPTE LE NOMBRE DE LIVRES QUE J’AI ACHETÉ DURANT CETTE GRANDE AVENTURE :

76

Et ils font environ 15kg… bon ben je vais essayer de les envoyer par la poste internationale cette semaine – je vais me trimballer avec ma valise remplie de livres… ça va être de l’exercice et avec le temps humide au-dehors… bordel je vais m’amuser.

Si seulement…

Pendant que je suis en train d’écrire, il y a l’homme de ménage qui s’occupe de TOUTE la sharehouse, de haut en bas, chaque pièce, chaque chambre vide, il ne rate rien du tout. Je sors pour aller faire quelques petites courses au Lawson 100 – ça sent la piscine dans le couloir, je croise le responsable devant la porte d’entrée, je le remercie, il est étonné, mais ça lui fait plaisir.


Épisode 02 de Westworld saison 3, la deuxième base est posée, maintenant ça peut réellement démarrer !



– 24/06/2020 –

Levé 07H15 comme toujours depuis le début du mois, toast chocolat au petit-déjeuner, je prépare ma valise avec les 76 livres – il devait pleuvoir aujourd’hui, mais finalement du soleil est prévue pour 12H/12H30, juste au moment où le cours se terminera, alors je vais en profiter avant que la pluie vienne tout gâcher.

DIRECTION LA STATION DE MÉTRO AVEC MA VALISE…

… un peu trop de monde sur le quai, je laisse passer le premier train, le deuxième arrive, du monde à l’intérieur ce coup-ci, je le laisse partir… troisième train : hey ho FUCK j’y vais maintenant ! J’y suis, j’y reste, je ne bouge plus !

SUIDÔBASHI, chemin jusqu’à l’école – j’ai l’impression de me barrer, comme si je rentrais déjà… valise posée dans un coin de la salle de classe.

Matinée révisions du chapitre 21 !


COURS FINI…

… j’entame le chemin, toujours avec ma valise, en direction de la station TAKEBASHI pour prendre la TOKYO METRO TOZAI LINE (ligne bleue-ciel) qui doit m’amener à la station MINAMI-SUNAMACHI. Je sens que ça va être assez chiant, les trottoirs Japonais n’aiment pas trop les roulettes de valises, les lignes jaunes au sol encore moins… à la station TAKEBASHI je monte dans le train qui arrive au quai en direction de là où je dois aller… eh beh je n’ai pas fait gaffe, mais je suis monté dans un train express, résultat je suis descendu à KASAI (environ quatre kilomètres de la station où je devais aller) pour prendre le train LOCAL dans l’autre sens, toujours en prenant l’ascenseur vu qu’il n’y a pas d’escalator pour descendre du quai…

Quand je me rends compte que je me suis trompé de train…

Dans le bon train – au moins je vois de nouveaux paysages et oui, le beau soleil est au rendez-vous – je descends désormais à MINAMI-SUNAMACHI. Chemin jusqu’à la poste internationale (environ quinze à vingt minutes), la valise montre des signes de faiblesse – AH NON HEIN ! Eh ben si… une roue est foutue et se barre… putain !! Bon, je me dis que ce n’est pas très grave, que tant qu’à faire je ne prendrais pas de carton pour envoyer mes livres, mais j’enverrais la valise telle quelle. Le trajet est bien dur à supporter, mais je suis arrivé au bureau de poste. Poste internationale ? PERSONNE NE PARLE ANGLAIS ! Bon ben faut mettre le Japonais en pratique, en tout cas essayer ; une femme s’occupe de moi, elle utilise un petit appareil traducteur – elle parle et ça traduit plutôt bien en Français (quelques erreurs parfois, comme “des livres de Françoise” au lieu de “livres en Français”). Je lui demande si je peux envoyer la valise telle quelle : NON IMPOSSIBLE, seuls les cartons sont acceptés pour les gros envois, OK pas de souci ; je lui dis que ce ne sont QUE des livres et rien d’autre… elle bloque, va voir son collègue, sort une feuille avec un long message en Japonais que je n’arrive pas à lire – Kanjis… Elle utilise l’appareil qui traduit assez bizarrement pour le coup : “Les livres en Français achetés à l’étranger ne peuvent être envoyés par la poste sauf si, à l’intérieur de chaque livre est inscrit l’adresse du destinataire” euuuuh QUOI ??!!

Je lui reprécise que ce sont des livres EN JAPONAIS et EN ANGLAIS, aucun n’est en Français, elle appelle un collègue qui relit le document – même eux ne semblent pas le comprendre – il me demande quels livres ce sont, je répète que ce sont des livres en Japonais et en Anglais SEULEMENT ! Ce monsieur dit donc à sa collègue que c’est tout bon vu qu’il n’y a aucun livre EN FRANÇAIS et que cette restriction est seulement pour ces livres-là et non les miens – OUF ! J’achète le plus gros des cartons à 380 yens (3€) – même taille que ceux que j’ouvrais tous les matins à la Librairie – et tout rentre parfaitement, la femme me donne du scotch, je m’amuse un moment, puis elle me donne les formulaires à remplir – je les remplis, puis les lui amène –, tout est bon, il ne me reste plus qu’à payer pour l’envoi. Je lui demande si je peux utiliser ma CB, elle me dit que NON !

POSTE INTERNATIONALE et vous ne prenez pas la carte ?!
MAIS BORDEL DE MERDE !!!

Bon, la banque postale est à côté, je vais au distributeur, insère ma carte, code patati patata et… retrait refusé… 2 fois…


JE VAIS AU GUICHET, LUI EXPLIQUE CE QU’IL M’ARRIVE…

… demande s’il y a un kombini pas loin vu qu’au 7eleven ça a toujours fonctionné, oui il y a un Lawson pas loin à côté – j’y vais ! “Pas loin”, tu parles, 15min de marche tout de même ! Et en plus le Lawson n’est même plus là (le bâtiment est en rénovation), je cherche donc un 7eleven, j’en trouve un plus loin, j’y vais, j’essaye de retirer de l’argent, c’est encore refusé… je me connecte au WIFI gratuit du kombini (eux, ils me sauvent tout le temps), je regarde mon compte en banque sur l’application portable, aucun souci, je regarde mes plafonds… la merde est bel et bien là !

Retour à la poste à pied, 20min de marche. J’explique mon cas et demande s’ils peuvent garder mon colis jusque Lundi prochain… “NON, désolé, c’est IMPOSSIBLE !”


ME VOILÀ EN TRAIN DE REMETTRE TOUS MES LIVRES DANS MA VALISE…

… et repartir avec elle dans une main et le carton vide/plié dans l’autre…

Direction la station de métro avec cette valise à trois roues qui me fait bien galérer sur ces putains de trottoirs de merde et ce soleil qui tape bien comme il faut, ça me tire dans les bras, ça me tire dans le dos, je m’arrête plusieurs fois en chemin – avec un masque, va reprendre ton souffle comme il faut, je me dis plus d’une fois que je n’en peux plus, je me demande comment je vais faire, puis je me remotive, me dit que je serais fier de moi si j’allais jusqu’au bout de cette galère, que ça me fera une histoire à raconter, je m’efforce de ne pas penser à la douleur dans les bras, le dos et les jambes, ça va passer de toute façon, au bout d’un moment je ne la sentirais plus, que je me dis, je me remets en chemin, je souffre, mais je vais y arriver !

Arrivé à la station, il n’y a pas d’ascenseur, noooooooon, je dois continuer mon chemin pour faire le tour de la gare pour prendre l’autre entrée AVEC un ascenseur. Je prends enfin le métro en direction de KUDANSHITA. Pas grand monde à l’intérieur, tant mieux, comme çà je ne gêne personne. Arrivé à KUDANSHITA, je descends et j’achète directement une bouteille d’eau à la pêche bien fraîche, ça me fait le plus grand bien ; je sors de la station pour rejoindre celle de JIMBÔCHÔ qui est à même pas à 5min de marche, mais aujourd’hui… ça triple les minutes…

Je monte dans le train, ce sont les heures de pointe, JE N’EN AI RIEN À BRANLER ! JE RENTRE AVEC LA VALISE LÀ OÙ J’AI LE DROIT (généralement la première et la dernière voiture pour “moins déranger”). 17 min de métro, revenu à FUTABACHÔ, allez Beckuto, ce sont les derniers mètres avant d’arriver à la sharehouse ; ce dernier trajet tue quasiment une 2ème roue…

ENFIN ARRIVé !!!

13H ===> 18H30
pour cette putain d’après-midi
INFERNALE !!!


PETITE SESSION SKYPE AVEC LES PARENTS…

… pour leur expliquer ma galère (ça aurait été trop long à expliquer à l’écrit), session qui finalement s’est étendue sur une bonne heure. Blabla avec Aki*, puis avec le Fratello* et Jéjé*.

Repas : sandwich Jambon / Fromage et Bacon / Mayonnaise.

SOIRÉE CONCERT : TALKING HEADS – STOP MAKING SENSE.

Film live de 1984, setlist parfaitement agencée, Tom Tom Club qui a le droit de jouer un morceau (pub gratuite), David Byrne qui fait le show, folle énergie de la part de tout le monde sur scène, ça me fait du bien ce soir de regarder ces gens heureux.



– 25/06/2020 –

Métro bondé… mais pas trop longtemps, une fois arrivé à SUGAMO, pas mal de personnes sortent et bizarrement celles qui rentrent ne font pas l’effort de s’enfoncer dans la voiture et restent devant les portes, donc moi qui suis près de la porte pour changer de voiture je suis bien tranquille avec personne debout autour de moi – çà c’est bien cool Raoul feu d’artifioul !

Arrivé en classe, comme souvent le premier, je m’installe tranquillement et regarde le cours qu’on va avoir aujourd’hui : l’éducation des enfants ! Ça va encore être cool de parler de la France : que faire pour calmer un enfant ? Le mettre devant un écran… l’enfant est surexcité ? c’est de la faute des écrans… etc. Cours bien sympathique et dans la bonne humeur – on était trois en classe.


Fin de cours, je vais tester HANAMARU, c’est de la restauration rapide et pas chère, comme Yoshinoya et Sukiya, mais pour les UDON !! Et ce n’est pas trop mal, ce n’est pas le meilleur Udon que j’ai goûté, mais ça passe bien comme il faut, le ventre est rempli.

En ressortant, je fais le tour des kombini de SUIDÔBASHI pour trouver des masques, mais il n’y en a plus à cette heure-ci… pô grave.

RETOUR À L’ÉCOLE POUR 14H :

Photo de remise de diplôme !

Oui, c’est bizarre de la faire avant le Grand Test et donc les résultats, mais je pense que c’est plus pour nous laisser un bon et beau souvenir de notre cursus à KUDAN ! Direction le 8ème étage, ils ont une salle spéciale pour cette occasion, aménagée comme une chambre Japonaise, tatamis su sol (donc on doit se déchausser), paravent, fenêtres et portes coulissantes – on s’y croit vraiment ! On nous habille d’un KIMONO… OOOOOOH ON NOUS HABILLE D’UN KIMONO !!! Ce sont nous les Princes et Princesse du jour – on est trois (les trois qui finissent la semaine prochaine).

C’est long à mettre un Kimono, mais j’adore le processus et à part les chaussettes, ce n’est pas moi qui ai manipulé les habits, c’est l’un des membres du staff de l’école qui a tout fait, pour nous les gars, parfois sans regarder (les nœuds dans le dos) – vraiment balèze le gaillard !!!


UNE FOIS BIEN HABILLÉ, ON NOUS DEMANDE SI ON A DE QUOI NOUS PRENDRE EN PHOTO…

… euuuh on ne nous avait pas prévenu, j’ai le portable dans ma poche de jeans sous le Kimono… MAIIIS BECKUTO RÉFLÉCHIT !!! T’as pris ton Fuji avec toi aujourd’hui, héhéhé, il est dans ton sac ! Allez HOP je vais le chercher.

Pour la photo on est placé devant le paravent qui fait face à la fenêtre, pour la lumière c’est très bien… sauf quand le photographe se place DEVANT la fenêtre ! Pas très malin pour le coup. Une fois qu’on est tous passés devant l’objectif, puis devant notre propre appareil photo et enfin, tous les trois en même temps, on nous demande si on veut sortir pour aller au temple qui est juste à côté – BAH BIEN SÛR QU’ON VEUT !! ALLEZ !!!

On sort, tous les Japonais nous regardent, interrogés, ils se disent sûrement : “Les remises de diplômes c’est censé être en Mars, non ? Aaah ces Gainjins”. On nous emmène donc jusqu’au temple à côté de l’école, on nous demande si par rapport à nos religions ça allait, c’était bon – teuuuquiète mobylette ! On nous apprend à prier, puis on fait des photos (encore) avec une ombrelle de différentes couleurs pour chacun (j’ai une bleue). Et pour finir, on nous demande de faire et d’écrire un souhait sur un long bout de papier et de l’accrocher sur une branche d’un arbre qui se trouve dans le temple – C’EST FAIT ! MAIS CHUUUUUT !!! Pour le bonheur de la personne, je ne dirais rien bien sûr !

Retour à l’école, on peut enlever le Kimono et c’est terminé ; je suis extrêmement content d’avoir fait cette expérience !


RETOUR À LA SHAREHOUSE…

… je fais mes devoirs au son de Gigaton de Pearl Jam (toujours pas chroniqué…). Ah bah une vidéo de Pearl Jam est sorti sur YouTube, tournée pendant le confinement, ils jouent “Dance Of The Clairvoyants”, c’est toujours bon à prendre.


Je regarde si je ne pourrais pas faire un colis de 10/11 kg plutôt que 16… histoire de pouvoir payer moins et de l’envoyer cette semaine – réception semaine prochaine normalement. Ça semble gérable en tout cas, je vais vérifier demain à la poste qui est seulement à 5 min à pied de chez moi, voir si elle accepte les envois internationaux via EMS.


SOIRÉE FILM : SPIDER-MAN, FAR FROM HOME.

Je n’avais pas pu le voir au cinéma et franchement tant mieux, c’est un bon film, mais bien trop prévisible et l’histoire est assez moyenne – par contre, les scènes d’illusions sont très bien rendues ! Pour la fin et les scènes post-génériques, c’était un peu du “Mmouais, rien à battre, c’est inutile”

Ce n’est pas le film à revoir très vite, mais un dont j’aurais peut-être le plaisir dans quelques mois, juste pour un bon film Marvel sans prise de tête.



– 26/06/2020 –

6 MOIS !!!

Bientôt la fin de l’Aventure, on n’arrête pas de me le rappeler – papiers à remplir, camarades qui demandent “c’est quand déjà ton vol ?”, les profs également… ça me fout le moral en l’air même si je fais tout pour profiter de mes derniers jours dans ce si beau Pays.


TEMPS GRIS, TEMPS LOURD, 32°C ET DU SOLEIL ANNONCÉ POUR MIDI.

Clim’ dans le métro, bien trop forte, ce n’est vraiment pas le moment de tomber malade, oooh non ! Par contre ce matin je n’ai strictement aucune énergie, ma journée à la poste internationale a fait mal apparemment…

Leçon du jour : comment sont les enfants dans votre pays actuellement et que faire pour améliorer leur situation ? Exemples : enfants obèses, myopes, avec des os fragiles, vite fatigués, qui ne se lèvent pas le matin, qui veillent tard, adeptes de la malbouffe etc. Encore un cours bien marrant et on en apprend toujours plus sur le pays des autres ! Quand Teddy a balancé “les jeunes de 10 à 13 ans sont de plus en plus délinquants” il m’a achevé de rire, bordel la prof n’en croyait pas ses oreilles : “Quoiii ? Les petits Français sont des délinquants ??” HAHAHA elle n’a pas dit çà, mais rien que d’y repenser en l’écrivant ça me refait délirer ! Tellement vrai bordel…


12H40 : RETOUR À FUTABACHÔ

Je prépare un colis avec 52 livres. Il fait environ 11kg ; je l’amène à pied à la poste du quartier – dur dur, mais ça passe, le chemin est en descente. Petit bureau de FUTABACHÔ, aujourd’hui j’arrive à bien m’exprimer en Japonais, la femme comprend tout ce que je dis, tant mieux ! Je remplis les formulaires, je paye et tout est bon, le colis partira demain et devrait arriver dans une semaine – délai “long” à cause du virus selon les dires de la femme, euuuh… j’avais envie de lui dire “vous connaissez les délais de la poste Française pour l’internationale ?” Parce que seulement une semaine pour un colis venant du Japon, j’appelle çà un miracle vu que c’est la même durée qu’un envoi Angleterre ===> France – pour les USA ça peut durer trois semaines / un mois (d’Australie c’est pareil). Alors une semaine je dis “MERCI !!”

En rentrant, je passe au 7eleven pour prendre un bentô que je file manger dans ma chambre ; il est 15H, j’ai faiiim !!! Riz, karaage miam miam.


ÉPISODE 3 DE WESTWORLD

Aaron Paul, putain d’acteur, ça me fait plaisir de le voir dans cette série, pareil pour Vincent Cassel ! Cette saison est bien différente (dans le “monde des humains”), mais toujours aussi prenante.

Petite balade dans le quartier, j’en profite un peu, ce week-end ça va être révision, révision, révision !

Revenu dans ma chambre je vois que Sign O’ The Times de Prince va ressortir en édition Super Deluxe fin Septembre : 8 CD et 1 DVD live ! “Witness 4 The Prosecution (version 1)” en single éclaireur – OOOH PITAING QUE C’EST BON ! 150€ le coffret quand même…


DEVOIRS, RÉVISIONS ET PRÉPARATION DE LA LEÇON DE DEMAIN, LA 22-3…

… l’avant-dernière du manuel, donc Lundi on aura fini, Mardi on fait un petit test et des révisions, Mercredi préparation au Grand Test et grandes révisions, Jeudi jour décisif, Vendredi résultats et… on verra à ce moment-là.



– 27/06/2020 –

08H debout, deux toasts au petit-déjeuner, je traîne un peu sur YouTube et il est l’heure de L’ULTIME cours sur ZOOM (enfin!).

LEÇON :

Activités qu’on nous a fait faire quand on était petit, si on a aimé ou détesté. Nouvelle et dernière forme apprise : la forme CAUSATIVE PASSIVE, pas évidente à apprivoiser…

12H40, c’est finito de chez finito, merci sensê, non merci ZOOM.


WESTWORLD ÉPISODE 4 :

Première grande révélation de la saison, première partie de saison bien réussie !

RÉ-VI-SI-ONS avec un devoir de six pages pour revoir TOUTES les formes verbales de ce deuxième trimestre.

Dîner : riz, poulets, petits légumes.

SOIRÉE DOCU : PETER GABRIEL – SO

La collection “Classic Albums” qui détaille la création d’un… ALBUM CLASSIQUE, bravo vous suivez ! Très intéressant, je n’ai pas souvent vu de reportage sur la musique de Peter Gabriel, c’est donc bien agréable à suivre et surtout de l’entendre, lui, mais aussi ses musiciens et son producteur parlaient de tout le processus de création de ce disque.

Documentaire terminé, je reprends les révisions et le devoir de six pages ; je n’avais pas vu la deuxième partie : la prof a utilisé nos prénoms pour les différentes conversations à compléter, c’est du génie, ça motive bien à faire le devoir, haha ! Mais bon, il est bientôt 1H du mat’ et vu le peu d’énergie que j’ai depuis ma mésaventure de Mercredi dernier à la poste internationale, mieux vaut se reposer !



– 28/06/2020 –

Debout à 13H, il me fallait du repos si je ne veux pas m’écrouler la semaine prochaine, faut que je démarre en forme pour l’ultime semaine décisive avec, pour rappel, un petit test Mardi et LE DEUXIÈME GRAND TEST JEUDI 02 JUILLET !!!


Bonne vidéo d’Otakulte sur YouTube pour le manga Tokyo Revengers, celui que j’avais commencé à lire le mois dernier – j’en suis toujours au tome 04, je n’ai pas encore continué, comme je prenais plus de temps avec les révisions et les préparations de mes cours de Japonais.


APRÈS-MIDI “FIN DE SÉJOUR À LA SHAREHOUSE”

Après-midi “fin de séjour à la sharehouse”, je fais deux machines de linges, couleurs et blancs – à l’hôtel ce sera payant ! Puis l’aspirateur, j’ai dû changer le mini-sac – cadeau d’adieu des Chinois la semaine dernière apparemment vu que cette semaine je n’ai entendu personne l’utiliser. Bien galère pour un si petit sac. Évier lavé, enfin, la kitchenette complète plutôt, sol lavé, réfrigérateur “déglacée” – béni soit les lunettes, j’ai enfin trouvé une bonne raison d’en porter, ça m’évite de me prendre des bouts de glaces qui giclent hors du réfrigérateur quand je gratte ! Je jette le superflu – carton des figurines, emballage des adaptateurs prises, ma bouteille de mousse coiffante quasiment terminée, les stylos qui sont au bout de leurs vies, la bouteille de produit vaisselle qui est aussi quasiment vide (je n’utiliserais plus mes assiettes et couverts vu que je n’ai plus de plats, pour ce soir et demain ce sera repas du kombini). Et va falloir commencer à ranger mes affaires dans les valises…

Mais d’abord : RÉ-VI-SI-ONS ! RÉ-VI-SI-ONS ! RÉ-VI-SI-ONS !

“Quelle est donc cette langue que j’arrive désormais à comprendre ?”

19H30 : JE SORS POUR ALLER ME PRENDRE UN BENTÔ AU 7ELEVEN

… à la base je voulais un burrito, mais à cette heure-ci il n’y en a plus… en même temps, un bentô c’est bien plus sain ! Sur le chemin du retour je tombe sur la boss du quartier : la chatte qui m’avait approché il y a des mois pour des petites caresses – ce soir elle ne me calcule même pas, elle fait sa toilette tranquillou, tant pis, c’est sûrement la dernière fois que nos chemins se croisent, mais je n’allais pas non plus la faire chier, elle fait sa petite vie, je fais la mienne et j’ai un plat chaud dans ma main droite à aller manger !

Mmmmmh que c’est bon !

Et c’est reparti pour la révision et préparation de la DERNIÈRE leçon de demain – après, ce sera un mix de tests et révisions – le deuxième manuel sera TER-MI-NÉ !


00H30 : JE SORS…

… pour aller jeter quelques bouteilles en plastiques vides dans une poubelle à côté d’un distributeur à la sortie de la station – il fait bon dehors, j’en profite pour me balader un peu dans le quartier… et je n’aurais pas dû… ça m’a donné le cafard, je me suis dit que c’était probablement la dernière fois que je faisais une balade nocturne, paisiblement dans les rues, sans craindre quoi que ce soit, être bien, juste être bien, et en même temps ça me rend heureux, parce que je me dis que j’ai beaucoup de chance d’avoir passé un petit peu plus de six mois dans ce voisinage tellement agréable – aaah FUTABACHÔ je t’aime et ne t’oublierais JAMAIS !!!

En balade…


(*) Comme souvent dans mes récits, les prénoms sont évidements changés (respect de la vie privée, c’est toujours important !).